L'essentiel des ministères

Sélectionné et mis à jour en continu
 

Prorogation de l'état d'urgence et renforcement de l’efficacité de ses dispositions

Le Premier ministre et le ministre de l’Intérieur ont présenté un projet de loi prorogeant l’application de la loi n° 55 385 du 3 avril 1955 et renforçant l’efficacité de ses dispositions (lire la communication en Conseil des ministres).




Opérations menées depuis l'entrée en vigueur de l'état d'urgence

[Communiqué] 414 perquisitions adm, 64 interpellations, 118 assignations à résidence depuis début de l'#etatdurgence pic.twitter.com/AU2gs8c7y8


Bernard Cazeneuve rappelle que depuis l’entrée en vigueur de l’état d’urgence vendredi 13 novembre au soir, les forces de l’ordre procèdent chaque nuit à des perquisitions décidées par les préfets, et des assignations à résidence sont prononcées par décision ministérielle.
Cette nuit, les policiers et les gendarmes ont effectué 118 nouvelles perquisitions et 29 interpellations conduisant à 25 gardes à vue. 34 armes ont été saisies et 16 découvertes de stupéfiants ont été opérées.
Au total, après trois nuits et sur l’ensemble du territoire, il a été procédé à 414 perquisitions administratives et 64 interpellations conduisant à 60 gardes à vue. 75 armes ont été saisies, dont 11 armes de guerre, 33 armes longues et 31 armes de poing. 44 découvertes de produits stupéfiants ont eu lieu.
118 assignations à résidence ont été prononcées.
Le ministre de l’Intérieur souligne que ces opérations vont se poursuivre, et rappelle la détermination totale du Gouvernement à lutter sans merci contre le terrorisme et contre toutes les menaces à l’ordre public.

Parler des attentats : la presse jeunesse se mobilise

Au-delà des ressources Eduscol et Canopé, mises à disposition par le ministère de l’Éducation nationale, de nombreux titres de presse jeunesse consacrent des dossiers aux attentats. Des ressources utiles, disponibles pour tous les âges, pour aborder ces questions difficiles en classe avec ses élèves ou en famille, avec ses enfants.

Le P'tit Libé - Les attentats à Paris

Le Petit Quotidien (6-10 ans / CP-CM1)

Astrapi (7-11 ans)

Mon Quotidien (10-14 ans / CM1-5e)

Arte Junior (10-14 ans)

Okapi (10-15 ans) - Pourquoi y a-t-il des fanatiques ?

Phosphore (Lycée) - Que veut l’Etat islamique ?

Eduscol - Savoir accueillir la parole des élèves après les attentats terroristes en Ille-de-France

Canopé - Accueillir la parole des élèves après les attentats terroristes

Chammal : intensification des frappes contre Daech à Raqqah

Le mardi 17 novembre 2015, l’armée française a de nouveau frappé Daech à Raqqah – fief de l’organisation terroriste en Syrie.

Dans la continuité des raids menés depuis 48 heures, la force Chammal a bombardé successivement 2 centres de commandement de Daech.  Les 1res frappes ont débuté à 19h30 (heure française). Les 2 objectifs visés ont été détruits.
Constitué de 10 chasseurs en provenance du golfe Arabo-Persique (GAP) et de Jordanie, le raid a été mené par 4 Rafale et 6 Mirage (2000D et 2000N).

Ces 3 derniers jours, la force Chammal a concentré ses frappes sur les camps d’entraînement et les centres de commandement, 2 piliers indispensables au fonctionnement de Daech. En 48 heures, les raids français ont ainsi anéanti 6 objectifs d’importance contrôlés par cette organisation terroriste.

Application de l'état d'urgence en Outre-Mer

L’état d’urgence est étendu à la Guadeloupe, à la Guyane, à la Martinique, à Mayotte, à La Réunion ainsi qu’à Saint-Barthélemy et Saint-Martin.

Cette application se justifie par une nécessité de cohérence et de renforcement du dispositif de sécurité, au moment où l’état d’urgence s’inscrit dans la durée et sera prolongé pour trois mois par une loi soumise au Parlement.

L’état d’urgence accorde des pouvoirs élargis aux autorités civiles (préfets et ministre de l’intérieur) afin de garantir la sécurité publique. Il permet notamment : d’interdire la circulation des personnes et d’instituer des zones de protection et de sécurité ; de procéder à des réquisitions de personnes ou de biens ; d’interdire des réunions ou manifestations ; d’ordonner des perquisitions à domicile de jour comme de nuit ; d’assigner à résidence toute personne dont l’activité se révèle dangereuse pour la sécurité et l’ordre publics ; d’ordonner la remise d’armes et de munitions.

En revanche, au regard des spécificités géographiques des collectivités du Pacifique et de Saint-Pierre-et-Miquelon, le stade de vigilance "Vigipirate renforcé" reste maintenu.

Par ailleurs, les renforcements des moyens destinés aux forces de police, de gendarmerie, des douanes et de la Justice s’appliqueront également dans l’ensemble des Outre-mer.


Liste des établissements scolaires et universitaires de Saint-Denis fermés

Les établissements scolaires de Saint-Denis sont fermés. Les autorités demandent à la population de ne pas sortir. #RT


Suite aux interventions de police de ce matin dans la commune de Saint-Denis (93), les établissements scolaires et universitaires à l’intérieur du périmètre de sécurité sont fermés jusqu’à nouvel ordre :

IUT de Saint-Denis

ESPE (école supérieur du professorat et de l’éducation) de Saint-Denis

CIO de Saint-Denis

Lycées

ENNA (dans le site de l’UPEC, ne peut accueillir si des élèves se présentent car grille UPEC fermée par décision du directeur

Maison de le Légion d’Honneur

Collège

Elsa Triolet

Pierre de Geyter

Collège et lycée privés Jean-Baptiste Delassale

Écoles

Maternelle Corbillon

Maternelle Puy-Pensot

Maternelle Brise-Échalas

Maternelle Confluence

Maternelle Estrée

Elémentaire Jules Guesde

Elémentaire Jules Vallès

Elémentaire Pina Bausch

Maternelle La Source

Elémentaire Jean Vilar

Elémentaire Marcel Sembat

Maternelle Hermitage

Maternelle Moulin dos d’âne

Maternelle Delaunay Belleville

Elémentaire Victor Hugo

Elémentaire Honoré de Balzac

Elémentaire Daniel  Sorano

Ecole privée Saint-Vincent de Paul

Les services des circonscriptions 1 et 2 sont également fermés.

Dans les autres établissements scolaires de Saint-Denis, l’accueil des élèves est assuré.



Réouverture des établissements culturels d’Ile-de-France

Fleur Pellerin a redit avec force et solennité que, dans les moments tragiques que traverse la France, la culture est plus que jamais ce lieu symbolique de découverte de soi et des autres, de rassemblement, d’échange. C’est pourquoi elle a décidé, avec l’ensemble des établissements concernés, leur réouverture dès le lundi 16 novembre 2015 à 13h00, après la tenue le matin même d’un comité d'hygiène, de sécurité et des conditions de travail (CHSCT) exceptionnel, et après la minute de silence.

La ministre a également rappelé le renforcement des mesures du plan vigipirate, à son niveau maximal ("Alerte attentats"). Elle a enfin annoncé que le ministère accompagnerait les établissements au cas par cas dans l'adaptation de leur dispositif de sécurité.

Victimes d'actes terroristes : application immédiate de la gratuité des soins

Marisol Touraine annonce la mise en place immédiate de la gratuité des soins et de la simplification des procédures de prise en charge par l’assurance maladie pour les victimes de terrorisme.

Un numéro unique (0 811 365 364) permet dès aujourd’hui aux victimes d’obtenir des informations sur leur situation personnelle.

Patrick Kanner : "Merci aux équipes @StadeFrance pour leur courage et leur sang-froid"

Merci aux équipes @StadeFrance pour leur courage et leur sang froid. #ParisAttacks pic.twitter.com/GNY750Slx1


Christiane Taubira, Patrick Kanner et Thierry Braillard se sont rendus au Stade de France à la rencontre des équipes qui ont fait face aux événements de vendredi soir.

Christiane Taubira : "117 personnes décédées ont été identifiées"

.@ChTaubira (1/2) « 117 personnes décédées ont été identifiées. L’institut médico-légal en coopération avec le parquet de Paris »


Lors des questions au gouvernement à l'Assemblée nationale, la ministre de la Justice a indiqué que "117 personnes décédées ont été identifiées. L’institut médico-légal en coopération avec le parquet de Paris s’activent à procéder aux dernières identifications aussi vite que possible."

Elle a précisé que "7 000 appels ont été traités par la cellule d'aide aux victimes pendant tout le week-end et que les parlementaires se sont inquiétés de personnes qui rencontraient des difficultés dans leur territoire : nous avons veillé à y répondre". "Nous aurons la même exigence que ce week-end et dans la durée pour assurer un soutien personnalisé à toutes ces personnes", a ajouté Christiane Taubira.

Pages