L'essentiel des ministères

Sélectionné et mis à jour en continu
 

Très haut débit et fibre optique : signature d'un accord sur les compétences et l'emploi

Réunissant l’État, des entreprises de la filière, les partenaires sociaux et les OPCA, l’engagement de développement de l’emploi et des compétences (Edec) signé vise à adapter les besoins du secteur, en pleine mutation, avec l’offre de formation, en articulation avec le plan "France très haut débit".

Ce plan impactera fabricants de câbles optiques, équipementiers, bureaux d’études, entreprises de génie civil, opérateurs, installateurs et techniciens. La progression des emplois d’ici à 2022 est estimée à 20 000 postes nouveaux. Un nombre équivalent de postes occupés verraient leurs compétences attendues évoluer, générant des besoins de formation importants pour les personnes concernées.

Les signataires se sont mobilisés via cet Edec pour le cofinancement (environ 2,7 M) d’actions visant notamment à anticiper les besoins en compétences, à actualiser les référentiels métiers, à construire ou actualiser l’offre de formation adéquat, et à professionnaliser les pratiques de gestion des ressources humaines, prioritairement dans les TPE PME.

Les comptes de la sécurité sociale pour 2016 poursuivent leur redressement

Le solde du régime général de la sécurité sociale et du fonds de solidarité vieillesse (FSV) s’établit à -7,8 Mds en 2016, en amélioration de 3 milliards par rapport à 2015 (-10,8 Mds). Il s’agit du déficit le plus faible enregistré depuis 2002.

Ce résultat est meilleur que l’objectif initialement voté dans la loi de financement de la sécurité sociale pour 2016 (à -9,7 Mds). Il s’écarte toutefois de la prévision rectifiée en loi de financement de la sécurité sociale pour 2017 (-7,1 Mds), en raison principalement d’une moindre dynamique de l’assiette salariale du secteur privé (2,4 % de croissance en 2016 selon les dernières données de l’Acoss, contre 2,6 % attendu).

Outre-mer : une décision très attendue de la Commission européenne sur l’octroi de mer

Ericka Bareigt se félicite de la décision de la Commission européenne excluant l'octroi de mer du périmètre du Règlement général d'exemption par Catégories (RGEC). En approuvant formellement l'aide d’État relative au régime de l'octroi de mer, cette décision conforte la sécurité juridique d’un dispositif majeur pour les économies des régions ultrapériphériques (Rup).

Le régime de l’octroi de mer était, depuis 2015, placé sous le Règlement général d’exemption par catégories (RGEC), lequel permet de déclarer à la Commission européenne les aides d’Etat sans que cela ne soit suivi d’une décision d’approbation expresse de la Commission. Afin de garantir la sécurité juridique d’un dispositif majeur pour les productions locales des Rup, il a été décidé de changer de base juridique au profit d’une notification en bonne et due forme.

Cette décision répond aux attentes des socio-professionnels ultramarins. Elle sécurise, au moins jusqu’à la fin 2020, une aide annuelle de près de 400 M, vitale pour les économies des Rup et leurs 2,1 millions d’habitants.  

"L’éducation : un enjeu prioritaire pour la croissance, des bénéfices pour la société"

Dans la lignée de la stratégie nationale en matière d'éducation financière, le colloque "L'éducation, un enjeu prioritaire pour la croissance, des bénéfices pour la société" organisé par la direction générale du Trésor, a été clôturé par Michel Sapin et Najat Vallaud-Belkacem. Il avait pour objectif de faire un tour d'horizon approfondi des grands enjeux liés à l'éducation. Par le biais de trois tables rondes au sein desquelles sont intervenus scientifiques et décideurs publics spécialistes de la question, les participants ont dressé un état des lieux des besoins futurs en matière d'éducation. Ces réflexions ont permis d’évoquer des pistes concrètes d’évolution du système éducatif français à la lumière des enseignements de la recherche et des expériences étrangères.

En savoir plus sur la stratégie nationale en matière d'éducation financière

Lire le dossier : Trésor-éco "Lutter contre les difficultés scolaires"

Virage numérique : 550 M€ sur 5 ans pour accompagner les établissements de santé

► Le programme "e-parcours" aura pour objectif d’améliorer la prise en charge des patients et de faciliter les échanges entre les professionnels de santé. Les solutions numériques testées pendant 3 ans dans le cadre du programme "Territoire de soins numérique" seront ainsi proposées aux professionnels médico-sociaux et sociaux à travers toute la France à l’horizon 2021 (prise de rendez-vous dématérialisée, géolocalisation des équipes mobiles, gestion et disponibilité des lits...). 150 M seront engagés sur la période 2017-2021 à destination des Agences régionales de santé chargées de piloter le déploiement au sein de leur région, dont 20 M dès 2017 ;

► Le programme "e-Hôp 2.0" permettra de développer les systèmes d’information des établissements de santé. Concrètement, il s’agira de soutenir financièrement, dans le prolongement des actions engagées dans le cadre du programme "Hôpital numérique", le développement de solutions numériques visant à faciliter les liens des établissements avec les patients et avec les établissements partenaires (prise de rendez-vous et résultats d’analyses en ligne, compte rendu d’examen d’imagerie...). Au total, 400 M seront investis jusqu’en 2021.

Lancement du site internet trousseaprojets.fr

Lancée dans les 5 académies pilotes de Lille, Montpellier, Orléans-Tours, Reims et Versailles, la Trousse à projets est une plateforme solidaire de financement participatif, au service de projets éducatifs et pédagogiques bénéficiant aux élèves scolarisés, de la maternelle au lycée, en particulier dans les établissements dont les élèves sont issus de catégories socioprofessionnelles défavorisées ou situés dans des zones isolées. La création de la Trousse à projets doit répondre à 3 étapes essentielles à leur réussite :

- être un centre de ressources pédagogiques et méthodologiques pour les enseignants ;

- être un espace de visibilité et de valorisation de ces projets ;

- être une plateforme solidaire de financement participatif qui permettra de faciliter la collecte de fonds et d'en améliorer la transparence.

La variété, l'ambition, le nombre des initiatives pédagogiques prises par les enseignants à l'école, au collège et au lycée représentent un atout formidable au service de la réussite et de l'épanouissement des élèves. Atelier robotique, classes découvertes, expériences de botanique, échanges interculturels, écriture et édition d'ouvrage, projets scientifiques, etc.

Plus d'infos sur  www.trousseaprojets.fr



"Les Égéries du sport féminin", au service de la visibilité du sport féminin

Patrick Kanner lance l’événement "Les Égéries du sport féminin" pour promouvoir la féminisation du sport.

Le sport féminin, c’est la même passion que le sport masculin, le même esprit de compétition, les mêmes enjeux tactiques. Pourtant, même si des progrès ont été accomplis, les femmes sont encore moins nombreuses que les hommes à pratiquer un sport. Pour susciter les vocations de jeunes sportives, il est nécessaire de développer une meilleure visibilité du sport féminin. C’est tout l’enjeu de l’événement "Egéries du sport féminin", destiné à mieux mettre en valeur l’exemplarité que les sportives portent au quotidien pour l’ensemble de la société.

Lors de cet événement, une quinzaine de personnalités, femmes et hommes s’engagent à donner de leur temps et à mettre leur notoriété au service de la visibilité du sport féminin. Chacune de ces égéries parrainera un club sportif féminin pour les mettre en valeur.

Télécharger le programme détaillé

Du 20 au 26 mars : 7e édition de la Semaine de l'Industrie

L' objectif de l’édition 2017 - placée sous le signe de l’écologie - est de rappeler la place centrale qu’occupe l’industrie au sein de l’économie française et dans les territoires.

Dans ce cadre, des actions locales et nationales visent à promouvoir l’Industrie auprès des jeunes et des demandeurs d’emploi, à mieux faire connaitre les formations et les métiers de l’Industrie, et valoriser des filières parfois méconnues et sous-estimées. Au programme : Journées portes ouvertes, forum des métiers, job dating, rencontres avec les professionnels, conférences et nombreuses animations métiers.

Une innovation cette année : une Bourse aux Stages a été développée par les services de la direction générale des Entreprises (DGE) pour faciliter un lien entre ceux qui souhaitent débuter une carrière dans l’Industrie et les recruteurs.

Consulter le dossier de presse 

"Jeunes Générations", une expo sur les façades du ministère de la Culture

Le ministère de la Culture présente sur ses façades, à partir du 10 mars 2017, une sélection de clichés issus des séries réalisées dans le cadre de la commande photographique nationale "La jeunesse en France". Parallèlement, une autre sélection sera présentée dans 5 gares : gare de Lyon à Paris et gares de Bordeaux, Lille, Marseille, et Strasbourg, grâce au soutien de SNCF Gares & Connexions.

Annoncée en juillet 2016 par Audrey Azoulay et pilotée par le Centre national des arts plastiques (CNAP) en collaboration avec l’association CéTàVOIR, cette commande photographique nationale constitue un corpus documentaire constitué par 15 photographes.

"Jeunes Générations" met en lumière les acteurs d’un monde en devenir. Les photographies réalisées reflètent la diversité des territoires et témoignent de la vitalité de la création en France. L’ensemble des tirages photographiques de cette commande publique sera exposé à la Villa Pérochon – Centre d’art contemporain photographique de Niort du 23 mars au 13 mai 2017 puis présenté dans le cadre du festival ImageSingulières de Sète du 24 mai au 11 juin 2017. Cette commande publique fera également l’objet de la publication d’un ouvrage qui sera disponible en librairie en mai 2017.

Pour en savoir plus, lire le dossier de presse.

Faciliter la mobilité des fonctionnaires ultra-marins

A la suite à l’adoption des lois portant sur la déontologie des fonctionnaires et sur l’égalité réelle Outre-mer, qui a été promulguée le 1er mars 2017, le centre des intérêts matériels et moraux (CIMM) devient une priorité légale d’affectation pour tous les fonctionnaires de l’État.

L’instauration du CIMM répond à une demande ancienne et légitime des fonctionnaires originaires d’Outre-Mer autour de leur mobilité. Cela leur permettra de rentrer, s’ils le souhaitent, en priorité sur leur territoire d’origine, mais également de pouvoir partir et revenir.  Les territoires concernés sont les 5 départements (Guadeloupe, Guyane, Martinique, Mayotte et Réunion) et 5 collectivités d’Outre-Mer (Polynésie française, Saint-Barthélemy, Saint-Martin, Saint-Pierre-et-Miquelon et Wallis-et-Futuna) ainsi que la Nouvelle-Calédonie. Dans une circulaire conjointe de la ministre de la Fonction publique et de la ministre des Outre-mer, datée du 9 mars 2017, il est demandé aux administrations de la Fonction publique de l’État une application rapide et transparente de ces nouvelles dispositions.

Pour en savoir plus, lire le communiqué de presse.

Pages