L'essentiel des ministères

Sélectionné et mis à jour en continu
 

Ségolène Royal présente la stratégie nationale contre les perturbateurs endocriniens

Certains produits d’usage quotidien, tels que détergents, matières plastiques, cosmétiques, textiles, peintures, contiennent des substances aux propriétés de perturbateurs endocriniens. Les effets de ces substances sur la santé humaine et sur l’environnement appellent à l’action afin de prévenir les risques et limiter l’exposition, en particulier celle des populations sensibles, femmes enceintes et jeunes enfants.


C'est tout l'objet de la stratégie nationale sur les perturbateurs endocriniens présentée par Ségolène Royal au Conseil national de la transition écologique. À cette occasion, la ministre a d'ores et déjà annoncé 3 décisions concrètes éliminer le bisphénol A des tickets de caisse  ► dans les jouets, cibler les contrôles sur les phtalates et accélérer la substitution du bisphénol A ► l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail devra cette année étudier 5 substances suspectées d'être perturbateurs endocriniens.

Cette stratégie va être publiée dans les tout prochains jours. Elle sera prise en compte dans le prochain Plan national santé-environnement en cours d’élaboration.




 

Plan en faveur de la filière apicole : point d'étape

Lors du point d’étape sur la mise en place du plan de développement durable de l’apiculture, Stéphane Le Foll a rappelé que le plan abeilles 2013-2016 doté de 40 millions d’euros, élaboré en concertation avec les acteurs de la filière, constitue un engagement "sans précédent", preuve du volontarisme des pouvoirs publics dans ce secteur. Ce plan global comporte plusieurs aspects parmi lesquels un meilleur suivi de l’activité et de la santé des colonies, la diminution de l’impact des pesticides, la lutte contre les maladies et les prédateurs des abeilles.

Le ministre a également tenu à souligner le renforcement des moyens de l’Institut de l’abeille (ITSAP) et les efforts financiers consentis pour développer le cheptel et soutenir la recherche, indispensable à une meilleure connaissance des causes affectant la santé des colonies.

Lutter contre le sida, la tuberculose, le paludisme : un engagement français

La France demeure le premier donateur européen du Fonds mondial et le deuxième sur le plan international après les États-Unis : elle a versé à ce jour plus de 2,6 milliards d’euros, soit 14 % du budget total de l’organisation depuis sa création. Une contribution indirecte au budget de l’organisation s’y ajoute, à travers un financement européen annuel de 110 millions d’euros. Avec 110 millions d’euros annuels, notre pays est par ailleurs le premier contributeur à la facilité internationale d’achats des médicaments Unitaid, qui permet de faire baisser le coût des traitements antirétroviraux et ainsi d’accroître le nombre de patients susceptibles d’en bénéficier.

Lutte contre les filières djihadistes : lancement d'une plateforme d'assistance aux familles

 

Comme d'autres pays de l'UE, la France est confrontée au basculement de plusieurs centaines de personnes dans l’engagement radical violent, le plus souvent en lien avec des filières terroristes.

Le Gouvernement a arrêté un plan pour lutter contre ce phénomène. Il prend également en compte la solitude et le désarroi des familles victimes de ces situations dramatiques :

- à compter du mardi 29 avril, le numéro vert 0800 005 696 permettra d'accéder à la plate-forme d'assistance aux familles (du lundi au vendredi de 9h00 à 17h00) ;

- d'ores et déjà, vous pouvez utiliser ce formulaire pour contacter la plate-forme et ainsi décrire la situation que vous souhaitez signaler. Vous serez recontacté dans les meilleurs délais.

Les demandeurs d'emploi en mars 2014

En mars 2014 le nombre de demandeurs d’emploi en catégorie A se stabilise et s’établit à 3,349 millions.Pour l’ensemble des inscrits à Pôle emploi, ayant ou non travaillé dans le mois (catégories A, B et C), l’évolution est de +0,2%, (+11700).Cette stabilisation est conforme à la tendance de fond observée depuis octobre 2013 : après de fortes hausses pendant cinq ans, le nombre de demandeurs d’emploi connaît une période de variations mensuelles erratiques, avec une évolution moyenne en net retrait par rapport aux épisodes précédents.La lutte contre le chômage des moins de 25 ans, priorité de la politique gouvernementale depuis deux ans (emplois d’avenir, contrat de génération, etc.), continue de produire des résultats : on relève 4300 jeunes en moins dans les chiffres de mars, soit -0,8%. Le nombre de jeunes demandeurs d’emploi atteint son plus bas niveau depuis octobre 2012.

Comment la France aide le Liban face à la crise syrienne. Infographie

Aide humanitaire aux réfugiés, projets de développement : découvrez en quelques chiffres les principaux axes de l'aide française au Liban dans le cadre de la crise syrienne.

Hausse des prestations sociales pour les familles nombreuses et les parents isolés

Marisol Touraine et Laurence Rossignol annoncent l’augmentation du montant des prestations sociales pour les familles nombreuses modestes et les parents isolés. Cette revalorisation prend effet à compter du 1er avril 2014  (Journal officiel du 25 avril). 

Deux prestations sociales sont nettement majorées :  le complément familial, attribué aux familles nombreuses modestes, qui s’élèvera à 185 € par mois cette année pour 385 000 familles vivant en dessous du seuil de pauvreté (+18 € par mois par rapport à 2013, soit +216 € sur l’ensemble de l’année 2014) ; l’allocation de soutien familial, dont bénéficient les parents isolés (en majorité des mères qui élèvent seules leur enfant), qui atteindra 95 € par mois cette année (+5 € par mois par rapport à 2013, soit +60 € sur l’ensemble de l’année 2014).

Cette double revalorisation se poursuivra au cours des prochaines années. Une mesure de justice sociale pour améliorer le pouvoir d’achat de ceux qui en ont le plus besoin.

La plateforme open data enseignement supérieur et recherche est ouverte

Geneviève Fioraso a annoncé le lancement de la première plateforme open data ministérielle : data.enseignementsup-recherche.gouv.fr.

Synchronisée avec la plateforme interministérielle data.gouv.fr animée par la mission Etalab, cette plateforme ministérielle offre un outil unique avec la mise à disposition de 23 jeux de données  et 2,5 millions de lignes de données sur l’enseignement supérieur et la recherche, avec un historique de 20 ans.

Une nouvelle étape de la politique de la ville

A l'occasion de son déplacement à Vandœuvre-lès-Nancy (Meurthe-et-Moselle), Najat Vallaud-Belkacem a rappelé les grandes orientations de la nouvelle étape de la politique de la ville consacrée par la loi sur la ville et la cohésion urbaine promulguée en février dernier.

"La réforme de la ville s’imposait. Maintenant, il s’agit de la mettre en oeuvre. Fin mai, nous dévoilerons la liste des 1 300 quartiers "cœurs de cible" sur le critère unique des revenus par habitant. Nous voulons aller plus vite, accélérer", a expliqué la ministre.

La procédure pénale s'adapte au droit de l'Union européenne

La garde des Sceaux a présenté, en Conseil des ministres du 23 avril 2014, un projet de loi transposant trois décisions-cadres adoptées en 2008 et 2009 par le Conseil de l’Union européenne. Ce texte s’inscrit dans la volonté de promouvoir un espace de liberté, de sécurité et de justice au sein de l’Union européenne et vise à éviter toute situation d’impunité qui résulterait de l’absence de reconnaissance des décisions judiciaires prises dans un Etat membre par les autorités compétentes des autres Etats membres.


Pages

Liens secondaires