L'essentiel des ministères

Sélectionné et mis à jour en continu
 

Lancement de l’Année France-Corée 2015-2016

Placée sous le signe de la créativité et de l’innovation, l’Année de la France en Corée se déroule de mars à décembre. Plus de 200 événements sont prévus à Séoul et dans les principales villes de Corée, dans des domaines aussi variés que la culture, l’économie et l’innovation, la coopération universitaire, le tourisme, la gastronomie et le sport.

La Corée du Sud est par ailleurs l’invitée d’honneur du salon du livre qui se tient à Paris du 17 au 20 mars.

Dans ce cadre, Jean-Marc Ayrault se rendra en Corée du 23 au 25 mars prochain afin de lancer cette Année et célébrer le 130e anniversaire de l’établissement des relations diplomatiques entre les 2 pays.

Pour en savoir plus

"Gaza inédite" : un autre regard sur la Palestine

Du 17 au 21 mars, dans le cadre de l’évènement "Gaza inédite", chercheurs, archéologues, musiciens, artistes plasticiens… seront réunis à Paris et Marseille pour nous faire partager un autre regard sur Gaza.

Car en dépit d’un blocus de plus de 8 ans et d’assauts répétés, la Bande de Gaza continue à vivre, survivre et créer. Gaza fait partie intégrante de l’avenir de la Palestine, tout en présentant des dynamiques sociales, culturelles et des stratégies de résistance qui lui sont propres. Centrale pour la question nationale palestinienne et pour l’évolution du conflit israélo-palestinien, Gaza l’est aussi pour comprendre nombre de problématiques auxquelles les sociétés arabes et musulmanes sont confrontées.

Organisées par l’Institut français de Jérusalem, l’Institut français du Proche-Orient, l’Institut du monde arabe, le consulat général de France à Jérusalem, la Bibliothèque universitaire des langues et civilisations de l’Inalco, l’Institut des Cultures d’Islam et le Mucem, ces journées permettront au grand public de (re)découvrir un territoire unique.

Voir le programme complet

Biodiversité : l'Assemblée adopte le projet de loi en deuxième lecture

L’Assemblée a adopté en deuxième lecture le projet de loi, modifié par le Sénat, pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages.

Adopté en première lecture à l’Assemblée le 24 mars 2015, le projet de loi pour la reconquête de la biodiversité, de la nature et des paysages a été examiné au Sénat en janvier 2016. Le 26 janvier, le texte modifié a été voté lors d’un vote solennel (263 votes "pour" sur 295 suffrages exprimés). Son adoption définitive est prévue avant l’été.

Lire Projet de loi biodiversité : l’Assemblée vote la création de l’Agence française pour la biodiversité

Lire aussi Interdiction des néonicotinoïdes : "Je me réjouis que la France prépare son avenir et protège la santé et les pollinisateurs"

 


 

Lancement d’un appel à projets en faveur de la construction en Outre-Mer

Déclinaison du Programme d’action pour la qualité de la construction et la transition énergétique (Pacte 2015-2018), l'appel à projets vise à accompagner les territoires ultra-marins dans leur mutation vers des façons de construire répondant aux impératifs de la transition énergétique et à leurs réalités climatiques, économiques et sociales.

Les lauréats seront sélectionnés en 3 vagues avec une date de clôture finale fixée au 28 avril 2017. Les clôtures intermédiaires – 1er juillet et 1er décembre 2016 – permettront de lancer les 1ers projets sans attendre.

Dans le cadre de ce même programme Pacte, a également été lancé l’appel à manifestations d’intérêt "Actualiser et compléter les règles de l’art adaptées aux territoires ultra-marins" qui complète la démarche. Il vise à déterminer ou réviser les savoir-faire de la construction en Outre-Mer pour définir les référentiels techniques de la profession et s’adapter aux conditions spécifiques de ces territoires. Les organismes techniques et/ou experts ont jusqu’au 1er juillet 2016 pour se manifester.

Pour en savoir plus

Garantie jeunes : des premiers résultats encourageants

10 départements expérimentent la Garantie jeunes depuis fin 2013. Les 1ers résultats de l’évaluation de cette expérimentation, menée par un comité scientifique, montrent que :

- la Garantie jeunes a bien bénéficié à des jeunes en grande précarité ;

- elle a un effet très positif sur l’accès à l’emploi des jeunes bénéficiaires. L’enquête, réalisée 4 mois après leur sortie du dispositif, révèle un effet amplificateur pour accéder à l’emploi : l’expérimentation fait ainsi passer le taux d’emploi des jeunes bénéficiaires de 30 à 40%. Il faut en outre signaler que cette hausse recouvre quasi exclusivement un accès à de l’emploi durable (CDI ou CDD de plus de 6 mois) dans le secteur marchand.

Pour en savoir plus : dossier sur la Garantie Jeunes

 

Le projet de loi Action Logement adopté par l’Assemblée nationale

Le projet de loi adopté en 1re lecture par les députés vise à habiliter le Gouvernement à réformer et moderniser Action Logement, comme prévu dans la convention quinquennale 2015-2019, en créant une nouvelle structure plus cohérente.

Le réseau Action Logement, anciennement appelé "1% logement", a pour objectif de faciliter l’accès au logement des salariés, afin de favoriser l’emploi et la mobilité professionnelle.
En cela, Action Logement intervient à l’articulation de 2 préoccupations principales des citoyens : l’emploi et le logement. Ces 2 préoccupations sont indissociables et constituent, l’une comme l’autre, des priorités du Gouvernement.

Les partenaires sociaux ayant décidé de réorganiser Action Logement, un projet de réforme structurelle a été élaboré afin d’améliorer le fonctionnement interne du réseau, de renforcer son efficacité pour dégager de nouvelles marges de manœuvre sur la politique du logement et d’apporter un meilleur service aux salariés dans leur projet d’acquisition ou de rénovation, ainsi que dans leur mobilité.

Groupements hospitaliers de territoires : 10M€ pour accompagner la réforme

Marisol Touraine a annoncé la mobilisation de 10M€ pour accompagner la mise en place des Groupements hospitaliers de territoires (GHT), ainsi qu’un plan de formation à destination des agents hospitaliers.
Objectif : garantir à tous les patients un meilleur accès aux soins en renforçant la coopération entre hôpitaux publics autour d’un projet médical. Cette nouveauté permettra, en inscrivant les hôpitaux publics dans une vision partagée de l’offre de soins, de mieux organiser les prises en charge, territoire par territoire, et de présenter un projet médical répondant aux besoins de la population.

Suite à la remise du rapport de Jacqueline Hubert et Frédéric Martineau, la ministre a installé un comité de suivi des GHT, chargé de mettre en œuvre la réforme.

Lire le discours de la ministre

Consulter le rapport Hubert/Martineau

Revalorisation du point d'indice des fonctionnaires

A l’occasion du rendez-vous salarial réunissant les organisations syndicales et les employeurs de la fonction publique, Annick Girardin a annoncé une revalorisation du point d’indice de 1,2%.

Celle-ci se fera en deux temps, à hauteur de 0,6% le 1er juillet 2016, et de 0,6% au 1er février 2017.

Pour en savoir plus

 

Chammal, Barkhane : point de situation au 17 mars

Les armées françaises assurent simultanément la défense du territoire national et la défense de l’avant, à l’extérieur de nos frontières. Ce dispositif mobilise près 13 000 militaires sur le territoire national et environ 7 500 en opérations extérieures (principalement dans la lutte contre le terrorisme au Sahel et au Levant), ainsi que 11 000 au sein des forces prépositionnées.

Point de situation du 17 mars 2016 des théâtres d'opérations.

Agriculture : les alternatives aux pesticides, c’est possible

A l’occasion de la Semaine pour les alternatives aux pesticides (20 au 30 mars), coup de projecteur sur les fermes Dephy, un réseau de 1 900 fermes pilotes dans leurs méthodes de diminution et d'alternatives aux pesticides en agriculture, réparties sur tout le territoire de France métropolitaine et d’outre-mer et couvrant les 6 grandes filières de production (grandes cultures, polyculture-élevage, cultures légumières, arboriculture, viticulture, horticulture).

Diminuer les pesticides en agriculture n’est pas seulement un enjeu environnemental et économique, c’est également un enjeu de santé publique majeur : il s’agit à la fois de mieux gérer les risques sanitaires de la production végétale, tout en protégeant ceux qui utilisent ces produits, mais aussi les riverains et les consommateurs. Lancé en 2008 et réorienté en 2015, le plan Ecophyto s’inscrit dans le cadre du projet agro-écologique pour la France et vise la réduction de 50% du recours aux phytos en 10 ans.

Pages