L'essentiel des ministères

Sélectionné et mis à jour en continu
 

Situation de la SNCM

La SNCM est confrontée depuis plusieurs années à des difficultés financières importantes qui ont conduit à son placement en redressement judiciaire le 28 novembre dernier. La reprise de l’entreprise, sous la protection du Tribunal de commerce, est la seule solution pour éviter une liquidation complète et sauver environ 800 emplois.
A la suite de nombreux échanges avec la Commission européenne, il apparaît désormais que le transfert de la délégation de service public est possible dès lors qu’elle est allotie en plusieurs parties. Les administrateurs judiciaires viennent de procéder à la publication de l’appel d’offres qui comprend la possibilité de reprendre la délégation de service public conformément à l’accord intervenu avec la Commission européenne.
C’est une première étape importante qui est ainsi franchie. Le Gouvernement continuera à agir avec la même détermination pour parvenir au maintien d’un maximum d’emplois et à la garantie des droits des salariés.

Donner à l'école les moyens de faire réussir tous les élèves

Najat Vallaud-Belkacem a présenté la réforme de l’allocation des moyens et la nouvelle carte de l’éducation prioritaire. Ces mesures marquent une avancée décisive pour que l’École offre à tous les élèves des chances égales de réussite. "Plus de 30 ans après la mise en place des zones d’éducation prioritaire, la nouvelle carte de l’éducation prioritaire, issue d’un long processus d’évaluation et de concertation mené tout au long de 2013 et 2014, est adoptée et sera ainsi applicable à la rentrée 2015. Au-delà des réseaux de l’éducation prioritaire, j’ai voulu que les critères sociaux et territoriaux soient désormais pris en compte dans l’attribution des moyens à l’ensemble des écoles et collèges de France. Ce changement de philosophie va, rentrée après rentrée, permettre de rendre l’école plus juste. Et ainsi, réduire les inégalités de départ", écrit la ministre.


L'évolution des emplois enseignants à la rentrée 2015

La carte des réseaux d'éducation prioritaire à la rentrée 2015

Le dossier "Donner à chaque école et collège les moyens de faire réussir tous les élèves"

Les années d'apprentissage entièrement prises en compte pour les droits à la retraite

Publié au Journal officiel du 17 décembre, le décret prévu par la loi du 20 janvier 2014 garantissant l’avenir et la justice du système de retraites permet aux apprentis de valider autant de trimestres de retraite que de trimestres d’apprentissage. Aujourd’hui les apprentis valident souvent moins de 4 trimestres au titre de la retraite, parfois un seul trimestre par année d’apprentissage. Désormais, c’est la totalité de la période passée en apprentissage qui leur permettra de valider des trimestres.

La mesure entrera en vigueur, de façon rétroactive, pour les périodes d’apprentissage à compter du 1er janvier 2014.

Droit à la retraite progressive dès 60 ans : faciliter la transition entre emploi et retraite

Le décret élargissant l’accès à la retraite progressive, prévu par la loi du 20 janvier 2014 garantissant l’avenir et la justice du système de retraites est publié au Journal officiel

La retraite progressive permet aux assurés des régimes alignés (salariés du régime général, salariés agricoles, artisans, commerçants) de poursuivre leur activité à temps partiel, tout en commençant à percevoir une fraction de leur retraite. Les bénéficiaires de la retraite progressive continuent dans le même temps à cotiser pour leur retraite, afin d’améliorer son montant quand ils décideront de cesser définitivement leur activité.

Afin de faciliter le recours à ce dispositif, le droit à la retraite progressive est ouvert à partir de 60 ans et non plus à partir de 62 ans. En outre, son barème est simplifié.

"La magie de Noël", un film pour sensibiliser aux comportements dangereux au volant

L’usage du smartphone au volant se banalise. Et avec lui, des pratiques - texting, lecture de mels - plus dangereuses encore que les précédentes. 34 % des Français avouent se servir de leur téléphone portable en conduisant alors qu’ils étaient 18 % un an plus tôt. Afin d’ouvrir les consciences sur ce nouveau fléau, Mathieu Amalric a réalisé pour la Sécurité routière un film sur, selon ses mots, "le désastre absolu".

"Compte tenu du relâchement de certains comportements, il faut aller plus loin, faire plus vite, taper plus fort", a estimé Bernard Cazeneuve, en annonçant notamment que 18 000 policiers et gendarmes seraient déployés au bord des routes durant les fêtes.

Lire aussi : Un plan d'action pour lutter contre toutes les causes de l'insécurité routière

Le "Parcours Défense-Entrepreneur" va être développé sur l'ensemble du territoire

Véritable rapprochement entre le monde de l’entreprise et celui de la Défense, le "Parcours Défense-Entrepreneur" a favorisé le partage d’expériences entre des dirigeants et des militaires souhaitant créer ou reprendre une entreprise. Fort de ce premier succès, le parcours va être déployé en 2015 sur l’ensemble du territoire au travers du réseau "reconversion" du ministère de la Défense et des Medef territoriaux.

Les militaires souhaitant participer à ce parcours en 2015 peuvent se rapprocher de Défense Mobilité dès à présent.

1 000 nouveaux emplois pour l’enseignement supérieur en 2015

En 2015, 1000 nouveaux emplois seront créés pour l’enseignement supérieur dont 980 relevant d'organismes sous tutelle du ministère de l'Education nationale, de l'enseignement supérieur et de la Recherche. Cela représente un financement, en année pleine, de 57,93 millions d'euros. 
Conformément aux engagements du président de la République, ces créations de postes s'inscrivent dans le cadre d'un plan pluriannuel de créations d’emplois pour l’enseignement supérieur (2013-2017). 2 000 emplois ont ainsi été créés sur les exercices 2013 et 2014.

Le Conseil national de l’enseignement supérieur et de la recherche (Cneser) a approuvé, le 14 décembre, la répartition des emplois créés pour 2015 au sein des établissements d'enseignement supérieur.

Bernard Cazeneuve condamne avec une extrême fermeté les propos tenus par Eric Zemmour sur les musulmans de France

Bernard Cazeneuve affirme son soutien aux musulmans de France odieusement attaqués et appelle tous les républicains à réagir et à manifester leur solidarité. Il rappelle que la République laïque garantit la liberté de conscience et la liberté de culte. La Nation française se définit par le vivre-ensemble, et les musulmans de France, comme les chrétiens, les juifs, les croyants et les incroyants, sont tous ses enfants.

En faisant de la lutte contre le racisme et l’antisémitisme une grande cause nationale, le président de la République entend qu’aucun Français ne puisse être attaqué ni menacé en raison de son origine ou de sa religion. Le ministère de l’Intérieur, ministère des cultes, prendra toute sa part à cet effort républicain. L’ensemble des préfets est mobilisé pour protéger les lieux de cultes et pour faire en sorte qu’aucun acte de haine anti-religieux ne demeure impuni.

Lire l'intégralité du communiqué du ministre de l'Intérieur.

Créer des outils de promotion touristique forts et innovants : signature de 11 contrats de destination

"Avec ces 11 premiers contrats sélectionnés, un pas est accompli pour améliorer la diversité et la lisibilité de notre offre touristique. [...] Chacun de ces contrats sera doté d’une somme de 75 000 euros sur 3 ans, avec un premier versement de 32 500 euros avant Noël. L’objectif est maintenant que tous les partenaires se mettent au travail pour réaliser la feuille de route tracée dans leur réponse à l’appel d’offres : créer des outils de promotion touristique forts et innovants ; se concentrer sur une ou deux thématiques porteuses ; agir en direction de quelques "marchés cibles", qui correspondent aux clientèles visées en priorité", a déclaré Laurent Fabius.

Les contrats de destination fédèrent les acteurs autour d'une même marque de territoire, forte et lisible sur le plan international. Grâce à la mise en commun de moyens humains et financiers, ils permettent des économies d'échelle et une promotion efficace des destinations françaises dans le monde.

Union européenne : accord sur les quotas de pêche 2015

Conformément à la position constante de la France, l'accord permet de garantir l'exploitation durable et responsable des ressources, tout en préservant la durabilité socio-économique du secteur. L’engagement des professionnels dans la définition de mesures de gestion et de sélectivité a été un élément déterminant dans les discussions.

Au terme d’une intense négociation entre les 28 Etats membres et la Commission européenne, Alain Vidalies salue cet accord équilibré trouvé sur les totaux admissibles de captures ("TAC") et quotas 2015.

Pages

Liens secondaires