L'essentiel des ministères

Sélectionné et mis à jour en continu
 

De nouvelles formations pour les apiculteurs

Stéphane Le Foll a annoncé lors de son déplacement au lycée d’enseignement général et technique agricole de la Côte Saint André :

- la création d’un Certificat de Spécialisation "apiculture" : une formation spécialisée et diplômante d’environ 600 heures. Orientée vers le volet  technique de l’élevage, cette formation facilitera l’installation des nouveaux apiculteurs, en particulier celle des jeunes ;

- le développement d’un MOOC (module de formation ouvert en ligne) sur l’apiculture, en partenariat avec les instituts de recherche, l’enseignement supérieur et l’enseignement technique. Ce nouveau mode d’apprentissage, accessible à tous les professionnels ou porteurs de projet "installation en apiculture", a fait ses preuves comme l’a déjà démontré le succès du MOOC développé sur l’agro‐écologie.

La mise en place de ces formations s’inscrit pleinement dans les objectifs du Plan de développement durable de l’apiculture initié par Stéphane Le Foll en 2013

Des moyens financiers renforcés pour la filière forêt-bois

Après avoir créé au sein du budget du ministère en 2014 un fonds stratégique de la forêt et du bois pour mener une politique ambitieuse d’investissements et d’innovation, Stéphane Le Foll a annoncé que le budget 2017 de ce fonds serait quasiment triplé en étant porté à plus de 28 M€. Ces moyens supplémentaires sur le budget du ministère doivent servir d’effet levier pour atteindre, avec les autres co-financeurs (Europe, régions, fonds privés, BPI, BEI…) la cible de 100 M€, objectif qui avait été fixé en janvier par le ministre lors d’une audition au Sénat sur la politique forestière. Le ministre a également annoncé qu’il présiderait cet automne une "Conférence des financeurs" afin de décliner les priorités d’intervention du Fonds stratégique Forêt-bois pour 2017 et de préparer un appel à projets "investissement et innovation" qui sera lancé d’ici à la fin de l’année.

Outre-Mer : le service civique monte en puissance

Patrick Kanner a profité de son déplacement en Outre-Mer pour procéder à la signature de la convention entre l’État et le conseil régional de Guadeloupe sur le développement du service civique.

En Outre-Mer, le service civique s’est particulièrement bien développé en 2015 avec 3 438 volontaires ultramarins ayant réalisé une mission en 2015.

Par rapport au niveau national, 4 fois plus de volontaires ont été accueillis par des collectivités, notamment par des communes. Cette part témoigne de la mobilisation particulièrement dynamique des collectivités Outre-Mer pour le développement du Service Civique avec une prépondérance des missions sur la thématique "éducation pour tous".

Outre-Mer : le développement des installations sportives renforcé

A l'occasion de son déplacement en Guadeloupe, Martinique et Guyane, Patrick Kanner a présenté le plan de développement des équipements sportifs en Outre-Mer.

Des moyens ont été mis en place pour favoriser et généraliser la pratique sportive afin que tout un chacun puisse s’épanouir dans de bonnes conditions, que ce soit dans le cadre d’une pratique de loisirs ou de haut niveau. À compter du 1er janvier 2017 et pour une durée de 4 ans, le plan de développement des installations sportives comprendra un budget exceptionnel de 20 M€ .

10 M€ versés par le ministère de la Ville, de la Jeunesse et des Sports et 10 M€ par le ministère des Outre-Mer seront mis à disposition des porteurs de projets, en majorité des collectivités territoriales. Cette enveloppe permettra de financer les projets d’équipements sportifs de proximité et d’assurer une égalité d’accès à la pratique ainsi que la bonne tenue des grands événements sportifs internationaux.

Lancement de la saison 2 du Pacte de Performance

Thierry Braillard a accueilli une délégation d’athlètes olympiques et paralympiques de retour des JOP de Rio, ainsi que des entreprises impliquées dans le Pacte de Performance.

A cette occasion, il a annoncé le lancement de la saison 2 du Pacte de Performance dans la perspectives des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de Pyeongchang en 2018 et des JOP d’été de Tokyo 2020.

Depuis son lancement, 165 athlètes ont pu bénéficier du Pacte de performance, un accompagnement qui leur a permis de bénéficier d’un suivi socioprofessionnel renforcé sur la route des Jeux.

Qualité de l’Air : agir sur toutes les sources de pollution

Les 3es Assises nationales de la qualité de l’air mettent cette année l’action des territoires à l’honneur. Objectif : mobiliser les élus, les entreprises, les citoyens pour lutter contre la pollution de l’air intérieur et extérieur, dans tous les secteurs d’activité. Ces Assises permettent d’échanger, de valoriser les retours d'expériences, de mieux connaître les outils existants, et de définir collectivement les bonnes pratiques.

Les collectivités peuvent agir en intégrant la qualité de l'air dans les politiques d'urbanisme, de mobilité, de production d’énergie, de construction des bâtiments… et en essayant de concilier les problématiques de l’air, du climat et de l’énergie. C’est l’ambition des plans climat air énergie territoriaux, les PCAET, obligatoires pour les intercommunalités de 20 000 habitants ou plus.

Par ailleurs, 2 nouveaux appels à projets sont lancés par le ministère et l’Ademe : Agr’Air qui accompagne les exploitants agricoles vers des pratiques moins polluantes ; Fonds Air, pour réduire les émissions du chauffage individuel. 

Pour en savoir plus : L’étude "Changer les comportements, faire évoluer les pratiques sociales vers plus de durabilité"

Innover pour réduire les inégalités numériques dans le monde du travail

Le consortium "Numérique, Emploi, Travail", soutenu par le ministère du Travail et composé de Pôle Emploi, de l’Anact, de la Fing et de 4 start-up (Bayes Impact, Monkey Tie, Mindmatcher et Wetechcare), s’est réuni autour de la ministre du Travail, Myriam El Khomri, afin d’échanger autour de la question de l’inclusion numérique dans le monde du travail.

Bénéficiaire du Programme d’Investissements d’Avenir (appel à projets "Partenariats pour la formation professionnelle et l’emploi") à hauteur de 2,4 millions d’euros, le groupe "Numérique, Emploi, Travail" permet à des acteurs publics de l’emploi et des acteurs de l’innovation de collaborer pour favoriser l’émergence de solutions à même de réduire les inégalités d’accès aux outils numériques et à l’information en ligne dans le monde du travail.

Sur 5 ans, l’enjeu de ce consortium est à la fois de développer, de mobiliser les outils du Big Data et d’accompagner la transformation numérique du marché du travail.

Consulter le dossier de presse Plan "Numérique, emploi et travail"

Cérémonie d'hommage aux Harkis aux Invalides

Lors de son allocution pour la cérémonie d' hommage aux Harkis et aux autres membres des formations supplétives qui s'est tenue aux Invalides, en présence notamment de Jean-Marc Todeschini, le président de la République a déclaré : "La reconnaissance de la responsabilité de la France est un acte symbolique, qui fait avancer la paix des mémoires, de toutes les mémoires de la Guerre d'Algérie, de ces mémoires blessées. Elle les réconcilie sans les confondre, mais surtout sans les opposer.[...] Cette reconnaissance, celle que je viens de faire, c'est un acte de confiance de la France, pour la France. C'est ce qui nous permet de vivre ensemble. Voilà pourquoi je tenais, en ce 25 septembre 2016, à venir ici, dans cette Cour des Invalides, devant vous, exprimer la vérité telle qu'elle fut, et la responsabilité telle qu'elle doit être reconnue."

Vente de 36 avions Rafale à l’Inde

La France et l’Inde ont signé, à New Delhi, la vente de 36 avions de chasse Rafale du constructeur Dassault pour près de huit milliards d'euros.

Cet accord marque la reconnaissance, par une grande puissance militaire et stratégique, de la performance opérationnelle, de la qualité technologique et de la compétitivité de l’industrie aéronautique française. Il poursuit un partenariat dans le domaine de l’aéronautique militaire débuté il y a plus de cinquante ans.

Sécurité sociale : fin du déficit en 2017

Le projet de loi de financement de la sécurité sociale (PLFSS) pour 2017 a été présenté par Marisol Touraine et Christian Eckert.

Les ministres ont annoncé une nouvelle réduction massive du déficit de la Sécurité sociale en 2016. Cet effort sans précédent permet d’envisager un retour à l’équilibre du régime général dès l’année prochaine.

En 2017, le régime général (maladie, retraite, famille, accident du travail) qui affichait 17,4 Mds € de déficit en 2011, sera, pour la 1re fois depuis 2001, à 400 M€ de l’équilibre.

Le déficit de la branche maladie, qui s’élevait à -8,6 Mds € en 2011, atteindra en 2017 -2,6 Mds €. A son niveau le plus bas depuis 2001, ce déficit sera réduit de 6 Mds € à la fin de ce quinquennat.

3 branches sur 4 seront à l’équilibre, dont une largement excédentaire :

- la branche vieillesse (+ 1,6 Md €), excédentaire pour la 2e année consécutive ;
- la branche famille (+ 0,1 Md €), à l’équilibre pour la 1re fois depuis 2007 ;
 - la branche accidents du travail – maladies professionnelles (+0,7 Mds €) est excédentaire depuis 2013.

Le dossier de presse
 Le discours de Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales et de la Santé

 

Pages