L'essentiel des ministères

Sélectionné et mis à jour en continu
 

Sensibiliser les employeurs pour favoriser le retour à l'emploi des victimes du terrorisme

Le retour à l’emploi des victimes d’actes terroristes a été au coeur du 7e Comité interministériel de suivi des victimes. Face aux difficultés rencontrées par les victimes d’actes de terrorisme dans leur vie professionnelle, le secrétariat d’Etat à l’Aide aux victimes a lancé plusieurs travaux interministériels pour identifier les dispositifs spécifiques qui peuvent être mobilisés et sensibiliser les employeurs publics et privés. Au nom de la solidarité nationale et parce que le travail contribue directement à leur reconstruction, les victimes du terrorisme doivent être prioritaires pour les politiques de l’emploi dans les secteurs publics et privés où elles bénéficient déjà de l’obligation d’embauche.

Une foire aux questions sera mise en ligne sur le site guide-victimes.gouv.fr  qui permettra aux victimes de connaître leurs droits et de trouver les bons interlocuteurs pour leurs démarches.

 

Clarification des bulletins de paie

Jean-Christophe Sciberras a remis son rapport sur les "enseignements de l’expérimentation sur la clarification des bulletins de paie".

La clarification du bulletin de paie répond à un double objectif de lisibilité pour les 17 millions de salariés qui le reçoivent chaque mois, et de simplification de la vie des entreprises, notamment en matière de gestion de paie.

Au cours de l’année 2016, des entreprises pilotes ont volontairement expérimenté le bulletin de paie simplifié.

Jean-Christophe Sciberras a évalué la perception de cette expérimentation et établi un point d’étape à l’issue de la 1re année de sa mise en œuvre. Le nouveau modèle de bulletin de paie est étendu depuis le 1er janvier 2017 aux entreprises de plus de 300 salariés. Il sera généralisé aux entreprises de moins de 300 salariés à compter du 1er janvier 2018.

Consulter le rapport

62 200 emplois salariés créés dans le secteur marchand au 4e trimestre 2016

D’après les résultats provisoires de la Dares et de l’Insee, 62 200 nouveaux emplois salariés ont été créés dans le secteur marchand au 4e trimestre 2016, soit une hausse de 0,4 % par rapport au trimestre précédent.

Cette augmentation porte à 191 700 les créations nettes d’emplois salariés marchands sur l’ensemble de l’année 2016 (+1,2 %).

Concertation sur les futures étapes du Compte personnel d'activité

Myriam El Khomri et Clotilde Valter ont lancé la concertation consacrée aux futures étapes du Compte personnel d’activité (CPA), prévue par l’article 42 de la "loi Travail". Cette concertation avec les partenaires sociaux a pour objet de réfléchir aux nouveaux droits pouvant être intégrés au CPA : renforcement du CPA comme instrument de sécurisation des parcours professionnels. Ce qui implique notamment un travail sur les "freins périphériques à l’emploi", tels que le logement, la mobilité et la garde d’enfants ; le CPA comme instrument du temps choisi tout au long de la vie ce qui permettra de débattre de l’opportunité de lui donner cette dimension et des leviers qui pourraient être mobilisés.

A l’issue de ces travaux et pour garantir la continuité de la réflexion, une synthèse sera présentée au Conseil national de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles.

Lancé officiellement le 12 janvier dernier, le CPA a fait l’objet de 130 000 ouvertures de comptes en moins d’un mois. Il regroupe sur un portail unique le compte personnel de formation (CPF), le compte pénibilité et le compte engagement citoyen, avec l’objectif de rattacher les droits sociaux à la personne indépendamment de son statut.

Lire aussi : 5 questions/Réponses sur le compte personnel d'activité

Un pacte pour développer l'emploi dans la construction navale en Loire-Atlantique

A l'occasion du Salon Euromaritimes, Myriam El Khomri et Christophe Sirugue ont signé le Pacte territorial pour le développement des emplois et des compétences dans le secteur de la construction navale en Loire-Atlantique.

En 2017, la construction navale devrait créer 400 emplois en Loire Atlantique. Les carnets de commande sont fournis, chez les donneurs d’ordre comme chez les sous-traitants, soulignant le dynamisme de la filière au plan mondial.

Pour répondre à ces opportunités d’emploi, le Pacte vise la formation des demandeurs d’emploi locaux aux besoins des entreprises locales.

Le Pacte doit ainsi anticiper les besoins d’emplois et de compétences des entreprises pour mieux former les demandeurs d’emploi du territoire et faciliter leur recrutement. Il doit également pérenniser l’emploi des salariés embauchés en contrat aidé, par la formation là-encore.

Restos du Cœur : une convention pour l'insertion des plus fragiles

Depuis 1989, les Restos agissent aussi pour l’emploi avec des chantiers d’insertion. La Convention triennale, signée le président des Restos du Cœur et la ministre du Travail, encourage et valorise ces actions pour l’insertion.

Sur toute la France, les chantiers d’insertion des Restos du Cœur, ce sont 41 jardins d’insertion, 19 entrepôts logistiques ou encore 11 ateliers de rénovation de logement qui accueillent des personnes éloignées de l’emploi.

Ces chantiers répondent aussi aux besoins de l’association. Les jardins alimentent en fruits et légumes les Restos, les entrepôts assurent la logistique et les travaux de rénovation remettent en état des logements destinés aux plus démunis.

La Grande École du Numérique accueille 70 nouvelles formations

La Grande École du Numérique élargit son réseau et accueille 70 nouvelles formations, qui viennent de recevoir le label "Grande École du Numérique". Près de 2,7 M€ ont été accordés pour soutenir cette nouvelle vague de formations innovantes et former au total plus de 5 000 apprenants sur l’ensemble du territoire. D’ici à fin 2017, l’objectif est de former 10 000 apprenants, notamment 50% de jeunes peu ou pas qualifiés, ni en emploi, ni en formation et 30% de femmes.

La Grande École du Numérique est un réseau de 268 formations aux métiers du numérique reconnues pour leur qualité et leur démarche innovante. Elle porte une double ambition : répondre aux besoins croissants du marché de l’emploi en compétences numériques et favoriser l’insertion socio-professionnelle des publics éloignés de l’emploi et de la formation. Au total, 15 M€ de subvention sont mobilisés pour favoriser l’émergence de formations aux métiers du numérique.
Afin de toucher les publics les plus isolés, les formations en ligne assurant un accompagnement socioprofessionnel à leurs apprenants seront désormais éligibles au label.

Pour en savoir plus : le site de la Grande École du Numérique

Dispositif "Nacre" : une coopération renforcée Etat-régions

Chaque année, le dispositif "Nouvel accompagnement à la création reprise d’entreprise (Nacre)" permet à plus de 20 000 porteurs de projet - demandeurs d’emploi, salariés repreneurs, bénéficiaires de RSA… - souhaitant créer ou reprendre une entreprise, de bénéficier d’un suivi personnalisé par un organisme d’accompagnement conventionné par l’État. Cet accompagnement consiste à faire bénéficier le créateur ou repreneur d’entreprise d’un appui à la finalisation du projet, au financement du projet et au développement de l’entreprise.

Depuis le 1er janvier 2017, l’accompagnement à la création et à la reprise d’entreprise est une compétence dévolue aux régions.

Avec ce transfert et dans l’attente de la mise en place des offres régionales de soutien aux créateurs repreneurs d’entreprises, les services déconcentrés de l’Etat accompagneront tout au long de l’année 2017 les régions qui le souhaitent à s’approprier Nacre. Ce travail de collaboration devra assurer la continuité du service pour les bénéficiaires.

Pour que chaque collectivité puisse ensuite développer sa propre offre de services en matière de création et reprise d’entreprise, les moyens nécessaires au bon fonctionnement de ce dispositif seront transférés de l’Etat vers les régions.

Les demandeurs d’emploi en décembre 2016

Au mois de décembre, le nombre de demandeurs d’emploi inscrits à Pôle emploi en catégorie A, c’est-à-dire sans aucune activité, a augmenté de 26 100 par rapport au mois de novembre, soit une hausse de 0,8 %.

Après 3 mois consécutifs de baisse, ce résultat rappelle une nouvelle fois que les périodes de reprise de l’activité se caractérisent par des variations mensuelles plus ou moins fortes qui imposent d’analyser les résultats en tendance.

Lire l'intégralité du communiqué

Elections TPE : J-1 avant la fin du scrutin en Outre-Mer

Si vous travaillez dans une entreprise de moins de 11 salariés ou êtes employé à domicile, vous pouvez participer à l’élection TPE. Votre vote contribue à la désignation :

- du syndicat qui pourra vous représenter pour les 4 prochaines années pour négocier vos conditions de travail ;

- des salariés qui siégeront dans les commissions paritaires régionales interprofessionnelles (CPRI). Présents en région, les membres des CPRI vous informent et vous conseillent sur vos droits au travail. Ils peuvent également faire des propositions en matière d’activités sociales et culturelles ;

- des conseillers prud’hommes qui règlent les litiges individuels liés au contrat de travail.

Pages