L'essentiel des ministères

Sélectionné et mis à jour en continu
 

Territoire "Zéro chômeur de longue durée"

L’expérimentation "Zéro chômeur de longue durée" vise à apporter une réponse concrète et nouvelle aux difficultés que rencontrent les personnes privées d’emploi depuis plus d’un an : elle favorise l’emploi en CDI de chômeurs de longue durée dans des entreprises de l’économie sociale et solidaire, financées par l’État et les collectivités, et positionnées sur des activités non concurrentielles.

L’expérimentation entre dans une phase de déploiement très concrète : 87 CDI ont déjà été signés par d’anciens chômeurs de longue durée et plus de 300 emplois pourraient voir le jour dès le 1er trimestre de cette année.

La Caisse des Dépôts a annoncé qu'elle financerait les 4 entreprises à but d’emploi qui l’ont sollicitée à ce jour. Ce financement innovant apporte des quasi-fonds propres aux entreprises impliquées dans l’expérimentation afin de permettre leur démarrage d’activité et faire levier sur d’autres financements privés.

Les entreprises impliquées dans l’expérimentation bénéficient de subventions issues du budget alloué par le ministère du travail à cette initiative, qui s’élève à 14,9 M pour 2017.

Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels : signature de la convention-cadre

L’avenant à la convention-cadre conclue entre le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP) et l’État qui définit les orientations d’intervention du fonds en matière de formation professionnelle pour 2017 a été signé.

Les orientations stratégiques en matière d’intervention en 2017 ont été présentées. Au-delà de la reconduction des axes d’intervention éprouvés du FPSPP, elles se structurent autour de 3 projets qui répondent à des besoins nouveaux :

- le développement d’une offre de formations digitales pour les publics dont la qualification est inférieure au niveau III, complémentaire des initiatives régionales existantes ;

- la consolidation d’une offre de formation dans les métiers rares ou de niche afin de sauvegarder les savoir-faire traditionnels ou à haute technicité (taille de pierre, dentelle, ou certains métiers du spectacle vivant, des loisirs et de l’audiovisuel…) ;

- l’accompagnement des demandeurs d’asile et des réfugiés pour lesquels les actions de formation favorisent l’intégration sociale et professionnelle, dans la perspective d’une extension des expérimentations conduites en Ile-de-France et dans les Hauts-de-France.

A travers le financement de ces 3 nouvelles actions, le FPSPP poursuit son effort financier de 2016 au titre du plan 500 000 formations supplémentaires, à hauteur de 100 M€ au 1er semestre 2017, et 50 M€ au 2nd semestre sous réserve d’un engagement conjoint de l’État et des régions.

Au final, le montant des engagements du FPSPP pour l’année 2017 a été fixé à 1,48 Md€ (1,34 Md€ de recettes et ressources du FPSPP et 142 M€ de recettes État et FSE).

Concertation sur les futures étapes du Compte personnel d'activité

Myriam El Khomri et Clotilde Valter ont lancé la concertation consacrée aux futures étapes du Compte personnel d’activité (CPA), prévue par l’article 42 de la "loi Travail". Cette concertation avec les partenaires sociaux a pour objet de réfléchir aux nouveaux droits pouvant être intégrés au CPA : renforcement du CPA comme instrument de sécurisation des parcours professionnels. Ce qui implique notamment un travail sur les "freins périphériques à l’emploi", tels que le logement, la mobilité et la garde d’enfants ; le CPA comme instrument du temps choisi tout au long de la vie ce qui permettra de débattre de l’opportunité de lui donner cette dimension et des leviers qui pourraient être mobilisés.

A l’issue de ces travaux et pour garantir la continuité de la réflexion, une synthèse sera présentée au Conseil national de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelles.

Lancé officiellement le 12 janvier dernier, le CPA a fait l’objet de 130 000 ouvertures de comptes en moins d’un mois. Il regroupe sur un portail unique le compte personnel de formation (CPF), le compte pénibilité et le compte engagement citoyen, avec l’objectif de rattacher les droits sociaux à la personne indépendamment de son statut.

Lire aussi : 5 questions/Réponses sur le compte personnel d'activité

Le compte personnel d'activité est opérationnel depuis le 1er janvier

Le compte personnel d’activité concerne toutes les personnes à partir de 16 ans (15 ans pour les apprentis), indépendamment de leur statut : les salariés du secteur privé, les fonctionnaires et agents publics, les demandeurs d’emploi et les travailleurs indépendants.

Il est entré en application dès le 1er janvier 2017 pour tous les salariés et les demandeurs d’emploi. Pour les travailleurs indépendants, il sera effectif le 1er janvier 2018.

Le CPA est un outil qui permet à chacun de faire évoluer sa carrière en toute liberté. Il crée de nouveaux droits et donne à chacun les moyens de mieux maîtriser son parcours professionnel, dans un monde du travail en mutation. Il accompagnera les actifs dans la gestion de leur carrière pour mieux anticiper les transitions subies ou choisies, rebondir dans un nouvel emploi ou encore créer une entreprise, tout en conservant leurs droits.

A partir du 21 janvier, une campagne de communication TV et digitale présentera le dispositif et encouragera tous les actifs à créer leur compte. Des outils sont également mis à disposition des entreprises et des DRHs : brochure, affichette, kakémonos, vidéo pédagogique. Toutes les informations sont disponibles sur : www.travail-emploi.gouv.fr/cpa/

Consulter le dossier de presse du compte personnel d’activité.

 

Grande École du Numérique : 54 nouvelles formations labellisées

La Grande École du Numérique prend de l’ampleur et élargit son réseau à 225 formations labellisées sur l’ensemble du territoire. Grâce à ces formations, près de 5 000 personnes seront formées à plus de 30 métiers du numérique. Dans le cadre d’un premier appel à projets, 171 formations avaient été labellisées "Grande École du Numérique" dès février 2016. Aujourd’hui, 54 nouvelles formations viennent de recevoir le label et d’autres rejoindront le réseau d’ici à février 2017.

Retrouver l’ensemble des informations sur le site de la Grande
École du Numérique.

Lancement de la Fondation Innovations pour les apprentissages

Le ministère du Travail, la Fondation Agir Contre l’Exclusion (Face) et EDF ont annoncé le lancement opérationnel de la Fondation innovations pour les apprentissages (Fipa).

La Fipa vise à promouvoir l’innovation en faveur de toutes les formes d’apprentissage en alternance, par le financement de projets concrets proposés par des entreprises, et répondant à leurs besoins. La Fipa innovera pour renforcer les synergies entre la formation et l’entreprise, tout au long des parcours professionnels par : 

- le développement des contrats d’apprentissage et de professionnalisation sous toutes leurs formes et pour tous les publics ;

- plus de temps en entreprise dans les parcours d’insertion des demandeurs d’emploi ;

- la mise en place de dispositifs d’orientation alternée, afin de proposer de nouvelles démarches de découverte des métiers et des entreprises ;

- la formation des salariés pour favoriser leur promotion sociale ou leur réorientation professionnelle au cours de leurs carrières.

Lancement du réseau des ambassadeurs régionaux de l'apprentissage

Myriam El Khomri et Clotilde Valter ont reçu des ambassadeurs régionaux de l’apprentissage autour de Gérard Mestrallet, ambassadeur national, pour une 1re réunion de lancement de ce réseau qui compte désormais des ambassadeurs dans la quasi-totalité des régions de France.

Nommés par les présidents de conseil régional et les préfets, ou par le réseau FACE, les ambassadeurs ont pour rôle de contribuer bénévolement à la valorisation et au développement de l’apprentissage dans les TPE, PME, ETI et dans les grandes entreprises de leur région, dans le respect des responsabilités des différents acteurs.

Les ministres ont pu insister sur l’importance d’informer les entreprises et les jeunes, de les mobiliser. Le réseau permettra en outre le partage d’expériences et de bonnes pratiques en lien avec les entreprises et les branches professionnelles. Il facilitera la mise en lumière de toutes les formes d’innovation et d’expérimentation dans les champs de l’apprentissage.

Consulter le dossier "Ambassadeurs de l'apprentissage"

Consulter la plaquette Face "Les entreprises contre l'exclusion

 

Compte personnel de formation : la dynamique est désormais bien engagée

Clotilde Valter s’est déplacé en Région Centre - Val de Loire sur le thème de la mise en place du Compte personnel de formation (CPF).

Comme le montrent les derniers chiffres, la montée en charge du dispositif est très notable et constante en 2016 sur l'ensemble du territoire. De janvier à fin septembre 2016, il y a 125 000 dossiers de formation CPF de plus par rapport à la même période en 2015. Le CPF devance maintenant les chiffres de l’ancien droit individuel à la formation (DIF). La durée moyenne de formation est de 126 heures.

La plus grande notoriété du CPF transparaît également dans la fréquentation du site internet www.moncompteformation.gouv.fr avec un nombre très élevé de visites : entre 300 000 et 600 000/mois. Le site fait l’objet d’améliorations permanentes pour simplifier les actes d’accès à la formation pour l’usager.

Pour mémoire, le CPF sera l’une des composantes essentielles du compte personnel d’activité (CPA) qui va se mettre en place le 1er janvier 2017. Par rapport au CPF, le CPA offrira des possibilités supplémentaires, comme l’alimentation du compte en heures de formation grâce aux activités bénévoles ou la prise en compte des points liés à la pénibilité du travail exercé. Toutes les heures auxquelles les personnes ont droit seront retranscrites de manière transparente sur le portail du CPA.

Travail/Emploi/Formation professionnelle : projet de loi de finances 2017

En mobilisant un budget global de 15,3 Mds€, le projet de loi de finances pour 2017 marque un effort inédit en faveur de l’emploi. En effet, avec une augmentation de 1,8 Mds€ (à périmètre constant), le budget de l’emploi bénéficie de l’essentiel (53%) de la hausse totale des dépenses de l’Etat pour 2017. Il réaffirme la priorité pour l’emploi du Gouvernement en renforçant les moyens dédiés au financement des mesures de soutien à l’emploi.

L’effort budgétaire est concentré sur trois axes prioritaires : le développement de l’emploi dans les PME/TPE ; l’insertion des jeunes ; l’accès à la formation.

Consulter le dossier de presse

Valoriser les compétences des individus et la voie professionnelle tout au long de la vie

Le Conseil économique, social et environnemental (Cese)

a présenté à Clotilde Valter son avis sur les certificats de qualification professionnelle (CQP).

Les CQP peuvent être créés dans les branches, au plus près de la réalité des activités et des métiers. Les compétences et les qualifications professionnelles connaissent de profondes évolutions et deviennent un enjeu majeur pour les personnes et leur parcours professionnel ainsi que pour les entreprises.

"Le CQP est un remarquable moyen de valoriser les compétences des individus et la voie professionnelle tout au long de la vie", a souligné Clotilde Valter.

L’état des lieux et les recommandations du Cese permettent d’ouvrir un travail de fond pour l’avenir. Ce travail est directement en lien avec les priorités du Gouvernement qui cherche à proposer des solutions aux personnes qui en ont le plus besoin et à accompagner au mieux l’évolution des compétences au service des mutations économiques.

Pages