L'essentiel des ministères

Sélectionné et mis à jour en continu
 

Programme prioritaire de recherche sur la lutte contre le changement climatique

A la suite de la décision des Etats-Unis de sortir de l’Accord de Paris, le Président de la République a lancé un appel aux chercheurs et aux enseignants, aux entrepreneurs, aux associations et aux ONG, aux étudiants et à toute la société civile à se mobiliser et à rejoindre la France pour mener la lutte contre le réchauffement climatique. Cet appel s’est concrétisé par le lancement de la plateforme internet Make Our Planet Great Again.

Afin de poursuivre cet engagement, un Programme prioritaire de recherche sur la lutte contre le changement climatique est mis en oeuvre.  

Le ministère de la Recherche et le Conseil général à l'investissement mandatent le CNRS pour ce programme qui sera basé sur le principe de 1 par institution (en crédits ou en nature), pour 1 de moyens additionnels, dans le cadre de l’action Programmes prioritaires de Recherche du PIA3, qui apportera 30 M de moyens additionnels. L’effort global de financement sera ainsi d’un montant de 60 M pour l’accueil d’une cinquantaine de chercheurs sur une durée de 5 ans.

Ce programme concerne des scientifiques de haut niveau, établis à l’étranger, qu’ils soient expérimentés ou jeunes à haut potentiel, notamment américains. Les domaines concernés sont : les Sciences du climat  ; l’observation et la compréhension du Système terre ; les Sciences et technologies de la transition énergétique.

Admission Post Bac : 1res séries de propositions à l'issue de la 1re phase d'admission

A la suite de la clôture de la première phase d’admission de la procédure APB, les premières propositions d’admission dans des filières de l’enseignement supérieur ont été faites aux candidats. Au total,  652 980 candidats ont eu une proposition dès le premier tour, dont 400 861 sur leur premier vœu (soit plus de 61% des propositions). 

Lire aussi : APB, situation de la filière "première année commune des études de santé (Paces)"

Un site pour faciliter la mobilisation en faveur du climat

A la suite de la décision des Etats-Unis de sortir de l’Accord de Paris, le président de la République, Emmanuel Macron, a lancé, le 1er juin 2017, un appel aux chercheurs et aux enseignants, aux entrepreneurs, aux associations et aux ONG, aux étudiants et à toute la société civile à se mobiliser et à rejoindre la France pour mener la lutte contre le réchauffement climatique.
Cet appel à fédérer les énergies autour de la protection de la planète illustre la volonté de la France d’être à la pointe de la lutte contre le réchauffement climatique.

Première mesure concrète : le lancement d’un site internet "Make Our Planet Great Again" destinée à faciliter l'accueil des chercheurs, des entrepreneurs, des ONG... souhaitant développer des solutions contre le réchauffement climatique.

Le site "Make Our Planet Great Again"

Construire son orientation dans la voie professionnelle

Pour aider les jeunes à choisir leur orientation dans une voie professionnelle, en complément des informations sur le programme des formations, le contenu des enseignements, les voies de poursuite d'études et les métiers auxquels ils peuvent prétendre à l'issue, il est aussi utile de connaître les niveaux d'insertion dans le monde du travail par filière et par diplôme professionnel.

Le ministère de l'Éducation nationale publie chaque année les résultats de 2 enquêtes sur l'insertion des jeunes dans la vie active 7 mois après leur sortie de formation professionnelle, que le diplôme ait été obtenu ou non : CAP (2 ans d'études après la troisième), baccalauréat professionnel (3 ans d'études après la troisième) ou BTS (2 ans d'études après le baccalauréat).

La 1re enquête concerne les jeunes sous statut scolaire ayant suivi leur formation au sein des lycées professionnels. La 2nde enquête porte sur les jeunes sous statut d'apprenti ayant préparé leur diplôme dans un centre de formation d'apprentis ou dans un lycée professionnel.

Retour sur Terre de l'astronaute Thomas Pesquet

Après un séjour de 6 mois dans la Station spatiale internationale pour réaliser un important programme scientifique et technique (mission Proxima), l’astronaute français Thomas Pesquet est rentré sur Terre le 2 juin. Le président de la République et la ministre de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation, Frédérique Vidal, étaient au CNES pour assister en direct à son retour.

Le retour sur terre de Thomas Pesquet intervient peu de temps après la mise en orbite, le 1er juin, par Ariane 5, du satellite géostationnaire américain ViaSat-2 et du premier satellite européen à propulsion intégralement électrique Eutelsat 172b.

Ce nouveau succès d'Ariane 5 qui, depuis près de 15 ans, est la référence mondiale pour la mise en orbite des satellites, démontre une nouvelle fois l’excellence française et européenne dans le domaine spatial. 

Les Écoles supérieures du professorat et de l’éducation en 2016-2017

En 2016-2017, quatrième année d’existence des Écoles supérieures du professorat et de l’éducation (ESPE), le nombre d’étudiants qui y sont inscrits est de 68 100 (+4,3 % par rapport à 2015-2016 après +14,2 % un an plus tôt). 30 800 sont inscrits en première année de master MEEF (métiers de l'enseignement, de l'éducation et de la formation) avec une hausse de 3,8 % par rapport à 2015-2016 et 37 300 en deuxième année de master MEEF ou de diplôme universitaire (hausse de 4,8 %).

En savoir plus sur les effectifs en EPSE en 2016-2017

Les effectifs universitaires en 2016-2017

En 2016-2017, le nombre d’étudiants inscrits à l’université est de 1 623 500 (+1,9 % par rapport à 2015-2016). Hors doubles inscriptions en classes préparatoires aux grandes écoles l’augmentation est ramenée à +1,1 % (+16600 inscriptions). Les effectifs augmentent moins fortement que l’année dernière et en cursus licence (+2,8 %) et en cursus master (+0,8 %) et poursuivent leur baisse en cursus doctorat (-2,3 %).

Pour en savoir plus sur les effectifs univesitaires en 2016-2017

Reconnaissance de l'engagement des étudiants dans la vie associative, sociale et professionnelle

Le décret relatif à la reconnaissance de l’engagement des étudiants dans la vie associative, sociale ou professionnelle entrera en vigueur à la réntrée 2017/2018. Il généralise à tous les établissements d'enseignement supérieur la valorisation de l'engagement étudiant, et les modalités de son application se précisent.

70% des universités le proposaient déjà. Désormais, les dispositifs de reconnaissance de l'engagement étudiant sont étendus à l'ensemble des établissements d'enseignement supérieur.

Consulter le décret