L'essentiel des ministères

Sélectionné et mis à jour en continu
 

Guide du crédit d'impôt recherche 2017

Le crédit d'impôt recherche (CIR) est une aide fiscale qui permet aux entreprises de financer leurs activités de R&D et d’innovation. Le guide du crédit d'impôt recherche 2017 est conçu pour aider les entreprises à remplir leur déclaration, déposer un rescrit ou demander un agrément.

Télécharger le guide du crédit d'impôt recherche 2017

Pour un choc de simplification en faveur de la jeunesse

Le Premier ministre avait confié à Antoine Dulin et Celia Vérot une mission sur les simplifications des politiques de jeunesse, afin d’identifier les complexités et les solutions de simplification associées aux différentes étapes de la vie des 16-30 ans.

Les rapporteurs ont remis leurs conclusions à Myriam El Khomri et Patrick Kanner. Ils ont identifié quatre objectifs :

- concevoir des démarches administratives simples pour les jeunes ;

- créer les conditions de l’autonomie en limitant les barrières d’âge et de statut ;

- mettre en œuvre une gouvernance rénovée et une coordination effective des acteurs de la jeunesse ;

- apporter une attention particulière à l’autonomie des jeunes protégés.

Au-delà des préconisations de simplification des procédures, ce rapport s’est attaché à explorer de nouvelles pistes pour les politiques de jeunesse.

La stratégie française en Intelligence artificielle

Depuis plus de 2 mois, grand public et experts de l’intelligence artificielle (IA) - chercheurs, entrepreneurs, grands groupes et pouvoirs publics -  coconstruisent la stratégie nationale en IA. A travers près de 20 thématiques, ils identifient les défis que la France devra relever et proposent des recommandations concrètes à mettre en œuvre dans les prochaines années pour développer ce potentiel d’innovation dans notre pays.

Le 21 mars, se tient l'événement de clôture des travaux de France IA, la stratégie française en intelligence artificielle. Il réunira l’ensemble des acteurs du secteur autour de la présentation du rapport de la stratégie #FranceIA.

Voir l'espace #FranceIA

Arts et culture à l'honneur dans l'enseignement supérieur pendant 3 jours

L'édition 2017 des Journées des arts et de la culture dans l'enseignement supérieur se tiendra les 28, 29 et 30 mars prochains. Son objectif : mettre en lumière les réalisations culturelles et artistiques des établissements et permettre ainsi l'accès du plus grand nombre à la culture. Ces journées s'inscrivent dans le cadre du renforcement de la présence artistique dans l'enseignement, de l'école à l'université.

Afin de permettre au grand public de découvrir et de partager la diversité de la vie artistique et culturelle des communautés étudiantes, un important volet numérique est déployé :

- le site internet des journées recense les initiatives culturelles dans l'enseignement supérieur. Il inclut une recherche géographique et/ou thématique (concert, expos, arts numériques...) ;

- la page Facebook relaie l'ensemble de ces actions ;

- un compte Instagram illustre l'opération ;

- enfin sur Twitter, les dernières actualités sont à retrouver avec le hashtag #JACES2017 

Semaine d'éducation et d'actions contre le racisme et l'antisémitisme du 18 au 26 mars

La Semaine d'éducation et d'actions contre le racisme et l'antisémitisme, contre le racisme et l'antisémitisme, a lieu du 18 au 26 mars 2017. C'est l’occasion de donner une impulsion nationale forte aux actions éducatives de prévention du racisme et de l’antisémitisme, de défense et de promotion des Droits de l’Homme et des principes fondamentaux de la République.

Toute la semaine, associations, établissements scolaires, universitaires, clubs sportifs, établissements culturels se mobilisent. En soutien, le Ministère de l’Éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche et la Délégation interministérielle à la lutte contre le racisme, l’antisémitisme et la haine anti-LGBT ont créé un répertoire interactif d’actions, ouvert à tous ceux qui souhaitent s’engager. Actions culturelles, conférences, expositions, théâtre de rues, fresques, projections : proposez vos actions dès aujourd’hui !  Vous pouvez également télécharger et diffuser dès à présent le kit de communication de la Semaine du 21 mars.

Les journées de l'Intelligence artificielle se tiennent jusqu'au 3 mars

Les Journées de l’Intelligence artificielle (IA) ont pour objectif principal de clarifier et de vulgariser l’IA auprès du grand-public.

Dans une logique d’innovation ouverte, il s’agit d’ouvrir les réflexions sur l’intelligence artificielle à d’autres acteurs que les communautés de chercheurs et d’experts de l’IA, comme les start-up ou les citoyens intéressés par les problématiques de l’intelligence artificielle.

Outre rapprocher l’IA des citoyens, ces Journées ont également pour ambition de coconstruire la stratégie de la France en Intelligence artificielle. Lors de ces journées, grand public, experts de l’IA et start-up auront en effet l’opportunité inédite de réfléchir ensemble à des  recommandations de politiques publiques concernant l’IA.

Consulter le site #FranceIA

Lancement du 3e Programme d'investissements d'avenir

Les 2 premières actions du 3e programme d'investissements d'avenir (PIA 3), "Nouveaux cursus à l'université" et  "Ecoles universitaires de recherche", ont été officiellement lancées.

Les conventions Etat-ANR publiées au Journal officiel définissent le cadre dans lequel seront mises en œuvre ces 2 actions, dotées respectivement de 250 M et de 300 M de dotations décennales.

Le 3e volet du PIA, doté de 10 Mds €, amplifie l'ambition initiale des Investissements d'avenir et répond à 3 priorités : soutenir les progrès de l'enseignement et de la recherche, valoriser la recherche et accélérer la modernisation des entreprises. A la différence des PIA 1 et 2, il fait une large place à l'innovation en formation, tant dans l'enseignement scolaire que dans l'enseignement supérieur, et vise à donner aux établissements et aux équipes de nouvelles capacités d'initiative et d'innovation pédagogique. Les deux 1res actions du PIA 3 et celles qui suivront poursuivent un triple objectif : conforter la transformation du système éducatif, renforcer l'attractivité de nos établissements d'enseignement supérieur et mieux lier recherche et formation pour améliorer l'efficacité de nos formations. 

Labex : la dynamique d'excellence sera poursuivie

Depuis leur sélection il y a 6 ans, les 171 laboratoires d'excellence (Labex) ont développé une activité de recherche novatrice. Ils ont été l'un des outils structurants de la recherche sur l'ensemble du territoire français. Les moyens qui leur ont été alloués leur ont permis d'accroître leur visibilité internationale, de faire jeu égal avec leurs homologues étrangers, de financer de nombreuses thèses de doctorat (plus de 2 600 entre 2011 et 2015), d'attirer des chercheurs et enseignants-chercheurs de renommée internationale et de construire une politique intégrée de recherche, de formation et de valorisation de haut niveau.

Le financement des Labex s'étendait initialement jusqu'à fin 2019. Pour maintenir la dynamique engagée, il a été décidé de permettre à ceux qui auront réussi, de poursuivre leur activité au-delà, en prolongeant, sur la base d'une évaluation de leurs résultats, la dotation non consommable qui leur a été accordée au départ pour 10 ans.

La décision de prolonger chaque Labex sera prise, pour une 1re période de 5 ans, à l'issue d'une nouvelle évaluation, complémentaire de celle de 2015. Elle mettra l'accent sur la dimension structurante des Labex pour les sites sur lesquels ils sont implantés,  sur  leur contribution à une dynamique et à une visibilité nationales dans les domaines de recherche concernés, et sur la nature et la qualité des partenariats mis en œuvre.  

77 Campus des métiers et des qualifications désormais labellisés

26 nouveaux campus des métiers et des qualifications ont été labellisés au niveau national dans le cadre du quatrième appel à projets, mis en place au titre de la plate-forme État-région conclue en mars 2016.

Avec cette dernière vague de labellisation, ce sont désormais 77 Campus des métiers et des qualifications qui maillent le territoire et proposent une offre de formation professionnelle d’excellence, coconstruite avec tous les acteurs et répondant aux enjeux de développement économique des territoires et de filières (infrastructures et écoconstruction, chimie et biotechnologie, mécatronique, mobilité et transports, gastronomie et tourisme etc.). Ils illustrent le dynamisme du partenariat État-région au service du développement de l’offre de formation en lycées professionnels, en lien avec l’enseignement supérieur, et la construction de parcours plus fluides et mieux accompagnés pour les jeunes permettant leur qualification et leur insertion dans l’emploi.

Installation du Conseil scientifique sur les processus de radicalisation

La création de ce Conseil scientifique s’inscrit dans la politique que mène le Gouvernement dans le cadre du Plan gouvernemental d’action contre la radicalisation et le terrorisme (PART), initié au lendemain des attentats de janvier 2015. Cette mobilisation repose sur 5 axes : la prévention, le repérage et le signalement, le suivi des jeunes en voie de radicalisation scolarisés, la formation et la recherche. La création du Conseil est une mise en œuvre concrète de ce 5e axe, dans une volonté de renforcer le dialogue entre le monde de la recherche et celui des décideurs publics.

Sa 1re mission est de travailler sur les phénomènes de radicalisation religieuse en France, de ses conséquences sur la société française et sur les moyens d’en protéger les populations. Il va contribuer à créer une dynamique et une culture commune entre la recherche et l’action publique. Les sciences humaines et sociales ont un rôle fondamental à jouer au service d’une action publique efficace et, en retour, une meilleure connaissance de cette dernière va contribuer à nourrir les réflexions scientifiques.

Lire le communiqué

Pages