4 juillet 2016

L'appel à projet de la Cilpi en accompagnement du traitement des foyers de travailleurs migrants

En 2016, 8,2 millions d'euros seront versés aux porteurs de projet. L'instruction des dossiers est achevée et le versement des subventions se poursuit.
 
En parallèle du Plan de traitement des foyers de travailleurs migrants (FTM) engagé en 1997 et qui finance la mutation des anciens foyers en résidences sociales, la Commission interministérielle pour le logement des populations immigrées (Cilpi), rattachée fonctionnellement à la Dihal par décret de juillet 2015, lance chaque année un appel à projets national destiné aux gestionnaires de foyers et de résidences sociales issues de ces foyers, ainsi qu’aux associations intervenant auprès des résidents. Cet appel à projet peut financer d'une part les « surcoûts » liés aux travaux de transformation des foyers, d'autre part l'accompagnement social des résidents ou enfin l’équipement des lieux en mobilier adapté. Ainsi pour l’année 2016 ce sont 8 millions d’euros de subventions qui ont été octroyés au titre des crédits "intégration et accès a la nationalité française" (programme 104 du ministère de l’Intérieur / Direction de l'accueil, de l'accompagnement des étrangers et de la nationalité - DAAEN) et sont aujourd'hui en cours de versement aux porteurs de projets. Parmi les projets retenus figurent des démarches innovantes et l'on retiendra notamment le financement d’une étude sur le phénomène de « déprise » des résidents âgés porté par l’Amli (Association pour l'accompagnement, le mieux-être et le logement des personnes isolées) portant sur l'analyse des causes de l’auto-exclusion (refus des activités collectives, des services d’aide à domicile…) du public traditionnel en particulier des « chibanis » devrait permettre d’adapter à terme les animations et dispositifs déjà proposés (cuisines pédagogiques, fête des voisins, ateliers santé…) ; Le déploiement d’un nouveau système d’information proposé par Adoma et le financement d’un logiciel qui permet d’améliorer la prise en charge des résidents, de fluidifier le partage des informations entre les différents intervenants et de valoriser les actions d’accompagnement collectives et individuelles ; Ou encore l’achat de mobilier adaptés aux personnes âgées (mobiliers à ergonomie spécifique et à systèmes de relevage motorisés ou manuels) et l’utilisation de la domotique pour une meilleure maîtrise énergétique (Coupure automatique du chauffage quand les fenêtres sont ouvertes, éclairage automatique des couloirs, gestion automatisée des consommations d’eau et d’électricité).



Plus d'informations sur l'appels à projets

Contact : omar.darani@developpement-durable.gouv.fr