14 juin 2016

Juliette MÉADEL a ouvert la Journée « Victimes du terrorisme : le suivi en question » organisée par l’ALFEST

Juliette MÉADEL, secrétaire d’État chargée de l’Aide aux victimes, a prononcé un discours d’ouverture, mardi 14 juin, à l’Ecole du Val de Grâce, à l’occasion de la Journée scientifique organisée par l’Association de Langue Française pour l’Etude du Stress et du Trauma (ALFEST) sur le thème « Victimes du terrorisme : le suivi en question ».
 
Cela a notamment été l’occasion pour la secrétaire d’Etat chargée de l’Aide aux victimes, de rappeler que les victimes physiques n’ont pas les mêmes besoins d’accompagnement que celles qui ont été choquées ou impliquées. A cet effet, cela souligne l’importance de la prise en charge du traumatisme psychique des victimes d’actes de terrorisme. L’intervention de psychiatres, psychologues, thérapeutes, professionnels et bénévoles est indispensable à toutes les étapes de la vie de la victime pour penser de nouveaux repères : dès le début du choc et après.