8 juin 2016

Juliette MÉADEL a clôturé le 30ème anniversaire de la Fédération National d’Aide aux Victimes et de Médiation (INAVEM)

Juliette MÉADEL, secrétaire d’État chargée de l’Aide aux victimes, a clôturé le colloque organisé, à l’Hôtel de Ville de Paris mercredi 8 juin, pour le 30ème anniversaire de la Fédération National d’Aide aux Victimes et de Médiation (INAVEM) sur le thème « Numérique, Business et Médias : aide ou instrumentalisation des victimes ? ».
 
Cela a notamment été l’occasion pour la secrétaire d’Etat chargée de l’Aide aux victimes de saluer le travail accompli par l’INAVEM depuis 30 ans et de rappeler le rôle essentiel des acteurs de terrain, des bénévoles, des responsables associatifs, des juristes et des travailleurs sociaux pour soutenir et accompagner celles et ceux qui en ont le plus besoin.
 
Le travail de l’INAVEM a permis de fédérer le réseau associatif pour établir une continuité d’action entre les associations locales et les pouvoirs publics. Comme le disait Robert Badinter, « les femmes et les hommes, engagés sur le terrain, qui répondent à ces souffrances savent le mieux ce qui peut être fait pour y remédier. Leur expérience est irremplaçable, et c'est à partir de cette expérience-là qu'il faut construire l'action. (…) l'action des associations, que je vois comme un intermédiaire nécessaire, doit intervenir. Les initiatives individuelles ouvrent la voie aux associations. Ensuite, c'est à l'État de pourvoir, dans la mesure de ses moyens, à leurs besoins afin de démultiplier son action : ce que je ne peux pas faire, j'incite les associations à le faire pour démultiplier l'action de l'État ».