2 mars 2017

Journées de formation à la lutte contre l’habitat indigne à Mâcon

Un module de formation-action des acteurs de la lutte contre l’habitat indigne a regroupé 45 personnes à Mâcon fin janvier.
 
Le Pôle national de lutte contre l’habitat indigne de la Dihal (PNLHI) initie et conduit des formations nationales à la lutte contre l’habitat indigne en s’appuyant particulièrement sur son réseau de correspondants techniques (CTLHI). Ces correspondants sont des agents des services intervenant sur cette problématique dans les territoires (Une note sur les CTLHI est disponible auprès du PNLHI).

Ainsi s’est déroulé à Mâcon fin janvier sur 3 jours une session de formation qui a réuni 45 correspondants techniques du réseau PNLHI, issus des Directions départementales interministérielle (DDT, DDCS..), ou régionales (Drihl, Dreal …), ainsi que des Agences régionales de santé (ARS), des collectivités territoriales (notamment la métropole du Grand Lyon), de l’Agence nationale d’information sur le logement (Anil) ou de ses antennes départementales (Adil). Ces 3 journées de formation ont offert un point d’actualité et de stratégie en matière de lutte contre l’habitat indigne pour le premier jour, animé par le PNLHI, avec la participation de la DHUP (Direction de l’habitat de l’urbanisme et des paysages du ministère du logement), la DGS (Direction générale de la santé du ministère des affaires sociales et de la santé) et l’Anil. La deuxième journée a été consacrée à des ateliers de travail autour de 8 modules du parcours de formation LHI. Enfin la dernière journée a été un moment de présentation et d’échanges sur la thématique de l’incurie par une infirmière libérale de Savoie et l’ARS 73, l’Association Alpil (Action pour l’insertion par le logement) et l’ARS 69, la ville de Paris et la Fondation Abbé Pierre.

Les modules de formation proposés spécifiquement aux services de l'Etat, ARS et collectivités locales  sont gratuits, et démultipliés sur tout le territoire national dans les Centres de valorisation des ressources humaines (CVRH) du ministère de l’Environnement, de l’Energie et de la Mer ; en fonction des modalités locales certaines actions sont co-organisées avec les Centres nationaux de la fonction publique territoriale (CNFPT), par exemple à Toulouse. La lutte contre l’habitat indigne requiert des connaissances spécifiques des dispositifs existants dans lesquels les aspects techniques, juridiques, sanitaires et sociaux sont étroitement liés, et nécessite la mobilisation des différents acteurs depuis le repérage jusqu’au traitement opérationnel. Aussi ces modules tendent favoriser et développer sous forme de stages de formation une culture commune entre ces acteurs de terrain par-delà la diversité de leurs formations initiales ou leur administration de rattachement.

Le parcours de formation proposé par le PNLHI comprend 15 modules (des fondamentaux aux problématiques plus spécifiques) et notamment :
  • La connaissance des dispositifs de lutte contre l‘habitat indigne  ; la sensibilisation et la mobilisation des collectivités locales en matière de LHI
  • De la bonne rédaction des prescriptions des arrêtés de police de l’habitat indigne
  • Agir contre l’habitat insalubre ou dangereux par le recours aux travaux d’office
  • Les pouvoirs de police des maires en matière d’habitat indigne
  • Les droits des occupants ainsi que les aspects sociaux et humains en matière d’habitat indigne
  • Le traitement des situations de risque pour la sécurité - péril et équipements communs des immeubles collectifs -
  • La question des copropriétés et l'habitat indigne
  • La présentation et la maitrise du logiciel ORTHI pour les administrateurs locaux
Notons enfin l'élaboration d’un nouveau module au parcours des formations proposées : les principaux modes constructifs et les principales pathologies du bâtiment.
Le calendrier de ces formations et les modalités d’inscription sont disponibles auprès du PNLHI.