JEP 2017, sous le signe de la jeunesse

L’édition 2017 des Journées européennes du patrimoine (JEP) sera placée sous le signe de la jeunesse, avec pour objectif prioritaire de sensibiliser le plus jeune public au patrimoine national (artistique et historique) et aux métiers qui s’y rapportent.
 
Organisées tous les ans depuis 1984 par le ministère de la Culture, les JEP sont devenues un rendez-vous incontournable pour celles et ceux qui souhaitent (re)découvrir la richesse et la diversité de notre patrimoine national. Elles participent ainsi à la connaissance et à la préservation de notre patrimoine commun.

Comme chaque année, elles bénéficient de l’implication du Centre des monuments nationaux, du réseau des Villes et Pays d’art et d’histoire, de la Fondation du Patrimoine et des associations de sauvegarde du patrimoine.

En 2017, la jeunesse est placée au cœur de l’événement. "Pendant deux jours, tout sera mis en œuvre, partout en France, pour sensibiliser les plus jeunes à la connaissance et à la préservation du patrimoine. Pour leur donner, grâce à une programmation dédiée et adaptée à chacun quel que soit son âge, les moyens de s’approprier le patrimoine dans toute sa diversité", a expliqué Françoise Nyssen, ministre de la Culture.

Connaître le patrimoine  permet en effet aux plus jeunes de mieux appréhender la société dans laquelle ils vivent, mais aussi de discerner les valeurs sur lesquelles elle se construit : pour les comprendre, mais aussi pour les questionner et pour mieux se les approprier.

La formation mise en valeur

La formation est également l’un des thèmes majeurs de cette 34e édition. L’ensemble des actions entreprises dans ce domaine sera ainsi souligné, notamment :
 
  • La création depuis 2008 d’un bac professionnel "Intervention sur le bâti ancien", avec la participation de la Confédération de l'artisanat et des petites entreprises du bâtiment, du Groupement des entreprises de monuments historiques de l’association Maisons paysannes de France, de la Fédération nationale des conseils d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement et de personnalités référentes du bâti ancien.
     
  • Plusieurs écoles sous tutelle du ministère, ou dont les diplômes font désormais l’objet d’une reconnaissance de la part de l’État, proposent des formations diplômantes afin d’assurer la transmission des savoir-faire en lien avec le patrimoine national.Ces journées permettront enfin de souligner le précieux travail accompli par les chantiers de bénévoles, dans leur dimension technique et d’apprentissage. Ces chantiers constituent une étape essentielle dans le développement de l’action pédagogique à destination des plus jeunes.
Ils sont le lieu d’une première orientation professionnelle ou d’une sensibilisation aux filières de formation professionnelle.

Un rendez-vous européen

L’événement est aussi un rendez-vous continental, l’un des plus prisés par les citoyens européens. Cette année, plus de 50 pays participent à l’opération, proposant quelque 26 000 animations autour de 17 000 lieux ouverts.

La dimension européenne des JEP sera cette année illustrée par le thème "Patrimoine et nature : un paysage de possibilité", pour mettre l’accent sur la richesse du patrimoine naturel européen. Des événements seront ainsi organisés dans des sites naturels urbains, des jardins historiques, des réserves et des parcs nationaux, des zones protégées, des paysages quotidiens et des paysages exceptionnels.