Satisfaction dans la vie
 
La satisfaction dans la vie est nécessairement subjective. L’indicateur utilisé est construit sur les réponses apportées par les ménages à la question : « sur une échelle allant de 0 (pas du tout satisfait) à 10 (très satisfait), indiquez votre satisfaction concernant la vie que vous menez actuellement ». L’indicateur repose donc sur des déclarations, intégrant les valeurs, les préférences, le vécu et la vision de l’avenir des personnes questionnées. Ce sondage est réalisé par la statistique publique en France depuis 2010. Il fait désormais partie de l’enquête annuelle européenne sur les conditions de vie (EU-SILC).

Pourquoi cet indicateur ?

Les agrégats sélectionnés dans le rapport dédié aux « Nouveaux indicateurs de richesse » visent d’abord à mesurer la soutenabilité et la qualité du développement économique. Fondés sur des facteurs objectifs, les neuf autres indicateurs portent  sur les thématiques économiques, sociales, ou environnementales. Un indicateur subjectif de bien-être est donc nécessaire pour vérifier si le ressenti des Français est en phase avec les indicateurs « objectifs ».

Comment évolue cet indicateur ?

La satisfaction dans la vie exprimée par les Français augmente légèrement entre 2014 et 2015, en passant de 7,1 à 7,2 sur une échelle de 0 à 10. Les répondants utilisent majoritairement la partie haute de l’échelle puisque plus de 80% des interrogés déclarent une satisfaction supérieure à 5.
 
Cette hausse de 0,1 point vaut tant pour les hommes (de 7,2 à 7,3) que pour les femmes (de 7,1 à 7,2), de sorte que l’écart entre les deux reste faible.
 
La satisfaction diminue globalement au fur et à mesure des tranches d’âge : elle s’élève à 7,9 pour les 16-24 ans, 7,3 pour les 25-44 ans, puis stagne à 7,1 jusqu’à 75 ans, avant de chuter à 6,7 pour les plus de 75 ans. Ce sont les jeunes qui ont le plus tendance à se déclarer très satisfaits (note supérieure à 9 dans 29,4% des cas contre moins de 20% pour les autres tranches d’âge), et le moins tendance à se déclarer peu satisfaits (note inférieure à 5 dans seulement 5,2% des cas, soit 3 à 4 fois moins que les autres tranches d’âge).

Comment la France se situe-t-elle par rapport à ses partenaires européens ?

En 2013 (dernière année disponible), les données révisées par Eurostat placent la France au niveau de la moyenne européenne (7,1), juste devant l’Espagne (6,9) ou l’Italie (6,7). Les pays du Nord (Finlande, Danemark, Suède) se trouvent dans le trio de tête. L’Allemagne et le Royaume-Uni ont un score de 7,3, l’Autriche de 7,8. La Bulgarie (4,8) et la Serbie (4,9) sont les deux seuls pays à avoir un score inférieur à 5.
 
Part des répondants se disant peu satisfaits, moyennement satisfaits et très satisfaits et satisfaction moyenne
Part des répondants se disant peu satisfaits, moyennement satisfaits et très satisfaits et satisfaction moyenne
 

Données ouvertes

L'ensemble des statistiques en accès libre sur Data.gouv.fr
Accéder aux sources
 
Accédez au rapport complet sur les 10 nouveaux indicateurs de richesse
Consulter le document