dernière modification le 27 juillet 2016

Premières démarches

Face à un acte de terrorisme et confrontés à la douleur, les victimes et proches de victimes doivent entreprendre des démarches dont elles ignorent tout et qui s’avèrent parfois complexes. Pour les accompagner les services de l’Etat mettent en place des cellules d’accompagnement et des structures adaptées à chaque situation et au plus près du lieu des événements.

    1) Se signaler

Que vous soyez blessé physiquement, que vous ayez perdu un proche, que ayez assisté aux circonstances de l’attentat, que vous soyez choqué sur les lieux du drame, la première démarche est de vous signaler.

Pour cela vous pouvez appeler le numéro de Cellule Interministérielle d’Aide aux Victimes ou vous présenter dans un des centres d’accueil (Centre d’accueil des familles, hôpitaux, etc…).

Dans le cas où vous n’auriez pas fait cette démarche pendant la période d’activation du numéro de la CIAV, vous pourrez joindre le numéro "post-crise" : 08 842 846 37 qui vous guidera dans vos démarches.
 

     2) Contacter un médecin

Il est indispensable d’être pris en charge médicalement que ce soit par le biais de la médecine hospitalière ou de la médecine libérale (votre médecin habituel). Durant les jours qui suivent l’attentat, les hôpitaux à proximité du lieu vous recevront avec du personnel spécialement formé à ces situations exceptionnelles.

Bénéficier d’un soutien psychologique est nécessaire dans les heures qui suivent un acte terroriste, donc n’hésitez pas à vous rendre à la Cellule d’Urgence Médico-psychologique la plus proche.

Si votre état entraîne une hospitalisation, le personnel hospitalier et les professionnels présents sauront vous guider.

 

      3) Etre accompagné(e)

Les conséquences personnelles et professionnelles d’un acte terroriste (procédures d’indemnisation, recherche éventuelle d’un logement adapté, aide à l’emploi, etc…) sont souvent importantes et nécessitent généralement un accompagnement par des professionnels.

Nous vous conseillons de faire appel au secteur associatif ou à un avocat spécialisé qui ont les compétences pour répondre à vos questions et sauront intervenir sur le long terme.

Vous pouvez consulter les associations citées sur ce site web via la page des Acteurs ou par Contacter une association. Vous pouvez trouver un(e) avocat(e) sur la page correspondante de la rubrique Acteurs.
 

      4) Constituer son dossier

Les démarches de demandes d’indemnisation, de constitution de partie civile, de sollicitation de l’Office National des Anciens Combattants et Victimes de Guerre nécessitent de constituer un dossier avec de nombreuses pièces.

Vous pouvez rassembler et stocker ces justificatifs dans votre coffre-fort numérique dans la rubrique Déposer un dossier. Les documents pouvant être demandés sont :
  • Carte d’identité recto/verso
  • RIB
  • Certificat médical initial
  • Dépôt de plainte
  • Justificatif éventuels de présence sur les lieux (billets, preuve d’achat, …)