16 octobre 2014 - Actualité

#GrandAngle Entrepreneurs étudiants : ils témoignent

25% des étudiants ont envie de créer une entreprise. Pourtant, seuls 3% franchissent le pas. C'est le cas d'Andréa et Kévin, 21 ans et déjà chefs d'entreprises. Avec le nouveau statut d'étudiant-entrepreneur, ils se sentent plus légitimes à entreprendre tout en poursuivant leurs études. Ils nous expliquent pourquoi.
 
#GrandAngle Entrepreneurs étudiants : ils témoignent

Le nouveau statut national d'étudiant-entrepreneur doit permettre aux étudiants de voir la création d’entreprise comme une opportunité quels que soient leur formation, leur niveau d’étude, leur origine sociale et territoriale. Un enjeu fort dans un contexte où le chômage des jeunes, s'il baisse, reste important.

Intervenant en clôture du colloque national de l'Association Jeunesse et Entreprises (AJE) à l'ENSAM, Manuel Valls a rappelé la nécessité de "créer des passerelles entre les jeunes et le monde de l'entreprise". Il a évoqué le statut d'étudiant-entrepreneur, "une grande innovation", "qui permet de se former et de mettre immédiatement en pratique les compétences acquises".

Portrait de Kévin Mamode, créateur de Cap'Lab

Kévin Mamode est le créateur de Cap'Lab, des outils de formation innovants à destination des services de ressources humaines. Ce qu'il attend du statut ? Un espace de coworking (espace de travail partagé). Il a également pu bénéficier d'un accompagnement, avec un tuteur universitaire et un tuteur du monde de l'entreprise. "Grâce à mes mentors, j'ai la possibilité de pouvoir cadrer mon projet, de démarrer avec une offre qui correspond vraiment à ma clientèle"

Portrait de Andréa Jacquemin, créateur de Local View

Andréa Jacquemin a quant à lui créé Local View, une start-up de services numériques pour les commerces de proximité. Le statut d'étudiant-entrepreneur lui permet de bénéficier d'aménagement d'horaires pour ses cours : "quand vous avez des cours de 8h à 17h tous les jours, c'est une bonne chose de pouvoir bénéficier d'aménagements pour pouvoir travailler en entreprise".  Pour le jeune entrepreneur "c'est comme ça que se contruisent les grands projets". Et de citer HP, Microsoft, Google ... des projets tous menés par des étudiants dans leurs campus.

400 étudiants viennent d'être sélectionnés pour intégrer les 29 premières promotions d'étudiants-entrepreneurs. "Avant on avait des étudiants qui entreprenaient 'contre' les études. Aujourd'hui, ils le font en partenariat avec les études", conclut très justement Andréa.