Edouard Philippe et Jean Pisani-Ferry et le Grand plan d'investissement
26 septembre 2017 - Actualité

Grand plan d’investissement : 57 milliards d'euros d’investissement public sur le quinquennat

Le Premier ministre a détaillé les ambitions et le contenu du Grand plan d'investissement (GPI), le 25 septembre, à la suite de la remise du rapport de Jean Pisani-Ferry sur les moyens et la répartition de ce plan. Sur le quinquennat, 57 milliards d'euros d'investissement public seront consacrés à la transition écologique, la formation professionnelle, l'innovation et la transformation de l'action publique.
 
Axe fort de la campagne d’Emmanuel Macron, le Grand Plan d’Investissement (GPI) est la traduction concrète de ses engagements en matière de soutien à l’investissement public.
 
Le GPI mobilisera 57 milliards d'euros sur la durée du quinquennat, soit un montant plus important que prévu puisque l’engagement initial portait sur 50 milliards d'euros.

GPI

Le GPI sera ciblé sur les politiques publiques les plus stratégiques pour la transformation de notre pays :
 

20 milliards d'euros mobilisés pour accélérer la transition énergétique

Par exemple, 9 milliards d’euros seront destinés à améliorer l’efficacité énergétique des logements des ménages modestes et des bâtiments publics.

15 milliards d'euros consacrés à la formation professionnelle

Un investissement dont l'objectif est de lutter contre un chômage de masse qui touche avant tout les actifs les moins qualifiés.
 
Edouard Philippe
"Nous allons former et accompagner vers l'emploi un million de chômeurs faiblement qualifiés, et un million de jeunes décrocheurs"
Édouard Philippe
Premier ministre


13 milliards d'euros dédiés au financement de l’innovation

Financer l'innovation permettra de renforcer notre compétitivité. Le GPI sera, par exemple, mobilisé à hauteur de 3,5 milliards d'euros pour constituer de grandes universités intégrées de rang mondial. Et 4,6 milliards d'euros seront investis dans les secteurs d’avenir : intelligence artificielle, big data, nanotechnologies, cybersécurité.
 

9 milliards d'euros consacrés à la transformation numérique de l’action publique

Un investissement pour rendre plus simple et plus accessible les services publics, et pour optimiser la dépense publique. Par exemple, 4,9 milliards d'euros seront consacrés à la numérisation de notre système de santé et de protection sociale.
 

En outre, le GPI financera pour un total de 10 milliards d'euros le "PIA 3", 3e volet du Programme d'investissements d'avenir qui avait été annoncé en 2016 par le précédent Gouvernement mais n'avait pas été doté en crédits.
 

Ce plan d'investissement ne creusera pas le déficit public

Le financement du GPI sera assuré par :
  • des prêts, des fonds propres ou des fonds de garantie, notamment grâce à une mobilisation exceptionnelle de la Caisse des dépôts, à hauteur de 11 milliards d'euros ;
  • une réorientation d’investissements déjà existants, en fonction des priorités du GPI, à hauteur de 12 milliards d'euros ;
  • de nouvelles mesures budgétaires, à hauteur de 24 milliards d'euros.

Au total, le GPI accompagne les réformes structurelles menées par le Gouvernement, et porte une action publique projetée sur les priorités d’avenir. Ambitieux, il a vocation à "accélérer l’adaptation de la France au XXIe siècle, soutenir notre transition vers un nouveau modèle de croissance et préparer l’avenir des générations futures" selon le Premier ministre, Édouard Philippe.  
Présentation du Grand Plan d'Investissement