15 Avril 2014

Comme il s’y était engagé, Jean-Yves Le Drian a annoncé un plan d’action vigoureux pour mieux prévenir le risque de harcèlement, de discrimination et de violence dans les armées. Ce plan s’inscrit dans le cadre de la politique de féminisation du ministère de la Défense qui fait déjà de l’armée française la plus féminisée d’Europe.

Il comprend 10 mesures articulées autour de 4 axes : accompagner les victimes et le commandement avec la mise en place de la cellule de soutien et de conseil "Thémis" renforcer la prévention, en inscrivant dans le code de la défense et le code du soldat les articles relatifs au harcèlement ► assurer la transparence, notamment en mettant à la disposition des personnels toutes les informations nécessaires quant à leurs droits et leurs devoirs réviser la politique disciplinaire, en appliquant des sanctions de groupe II ou III (sanctions les plus graves allant de l’exclusion temporaire à la radiation des cadres) pour les actes de violence ou d’agression sexuelle.