entrepeneur d'interet general

Vous êtes développeur/euse,
expert/e du numérique,…

venez moderniser la france et ses institutions

Le gouvernement lance un programme inédit : « Entrepreneur d'intérêt général ». Le principe ? Constituer une promotion de 10 personnes, recrutées pour 10 mois, pour résoudre, par leurs compétences numériques d'exception et grâce aux données, des défis d'intérêt général, au sein d'administrations pionnières.

minitre

A court terme, le programme « Entrepreneurs d'Intérêt Général » permet de contribuer à résoudre des problèmes concrets pour l'administration, et donc de renforcer le service public. A long terme, il démontre l'ouverture d'un service public qui veut toujours mieux répondre aux attentes de la société civile !

Jean-Vincent Placé, secrétaire d'Etat en charge de la réforme de l'Etat et de la simplification

Ce programme est financé par le Programme d'Investissement d'Avenir, action « Transition numérique de l'Etat »

Depuis mars 2010, le PIA, programme d'investissement de 47 milliards investit dans la recherche publique et sur des projets de long terme dont la caractéristique commune est l'innovation, qu'elle soit technologique ou non.

Ils vous attendent pour réaliser leurs défis

Agence française de développement

Utiliser des techniques de reconnaissance d'images satellites pour suivre l'avancement de projets financés par l'AFD et assurer la bonne utilisation des fonds.

L'Agence française de développement finance et accompagne des projets et programmes de développement qui soutiennent une croissance économique plus durable et partagée, améliorent les conditions de vie des plus pauvres, contribuent à la préservation de la planète et aident à stabiliser les pays fragiles ou en sortie de crise. Au moyen de subventions, de prêts, de fonds de garantie ou de contrats de désendettement et de développement, elle finance des projets, des programmes et des études et accompagne ses partenaires du Sud dans le renforcement de leurs capacités. postulez !

BnF

Préfigurer une plateforme de co-production de données entre acteurs publics culturels et scientifiques.

L'objectif est de faciliter la réutilisation de ces données en open data, dans les communautés professionnelles de la culture et de la recherche mais aussi au-delà (éditeurs, industries culturelles…). Au cœur du projet, 3 millions d'entités sont décrites dans les réservoirs de deux opérateurs publics, l'ABES (Agence bibliographique de l'Enseignement supérieur) et la BnF. Ces deux réservoirs partagent en open data les données qui identifient et qualifient des créateurs d'œuvres, personnes ou collectivités, dans toutes les disciplines et sur tous les supports (livres, articles, documents audiovisuels ou numériques…). postulez !

Cour des comptes

Concevoir un ChatBot pour que le grand public puisse interroger simplement les données dans les rapports de la Cour des comptes (par exemple pouvoir extraire des informations sur une entreprise ou un thème).

La Cour des comptes a pour mission de s'assurer du bon emploi de l'argent public et d'en informer les citoyens. Juridiction indépendante, la Cour des comptes assiste le Parlement et le Gouvernement. Lorsque ses travaux sont publiés, ils sont mis en ligne sur son site internet qui compte 7 511 000 pages vues et 1 055 000 visites en 2016. postulez !

Ministère de la culture

Utiliser le crowd-sourcing pour développer une base de données sur le patrimoine culturel : information et signalement sur les monuments classés.

La politique patrimoniale publique a comme objectif premier une meilleure connaissance des patrimoines de France. L'Inventaire général du patrimoine culturel recense, étudie et fait connaître les éléments du patrimoine qui présentent un intérêt culturel, historique ou scientifique. Les objets mobiliers et les orgues peuvent également faire l'objet d'une protection au titre des monuments historiques. Compte tenu de la richesse du patrimoine français, le recensement et la communication au grand public des données de patrimoine culturel sous toutes ses formes constitue un enjeu important. postulez !

Ministère de l'Économie et des finances

Développer des techniques d'analyse de données (modèles prédictifs et analyse des réseaux) pour garantir la bonne gestion des droits et paiements de l'administration à l'égard des citoyens et des entreprises, et lutter contre les fraudes.

La lutte contre la fraude fiscale a été renforcée ces dernières années et a enregistré des résultats significatifs grâce à la mobilisation des services de contrôles. Pour autant, les comportements de fraude s'adaptent en permanence à leur environnement et des fraudes de plus en plus complexes se développent. L'administration fiscale est alors confrontée à la nécessité d'une constante adaptation de ses stratégies de prévention et de détection, et doit faire face à de nouveaux enjeux.

Le recours aux technologies et services liés au traitement algorithmique des données - dont le « data mining » fait partie - est un moyen efficace et innovant permettant à la fois :
- d'améliorer l'efficacité du ciblage des contrôles et ainsi permettre - à moyens constants - d'accroître le nombre de fraudes détectées, redressées et recouvrées,
- de détecter plus rapidement les fraudes afin d'en stopper les conséquences financières.

Le défi consistera à développer des techniques innovantes de data science, à partir des données fiscales déclaratives et des résultats de contrôles antérieurs, et contribuera à accélérer la transformation numérique de l'administration. postulez !

Ministère de l'Intérieur

Monter en qualité les données du système national du permis de conduire (SNPC) à l'aide des données du répertoire national d'identification des personnes physiques en vue de ne conserver dans le SNPC que les données conformes à sa finalité.

L'objectif du défi est d'évaluer le nombre de permis de conduire non invalidés après le décès du titulaire et de mesurer, sur ces permis, la part de ceux ayant subi un retrait de points pour une infraction ayant été commise après la date de décès. En fonction des résultats de l'étude, il sera possible de décider de mesures nouvelles dans la gestion du permis de conduire qui permettraient d'éviter d'envoyer des contraventions à des personnes décédées. postulez !

Ministère de l'Intérieur

Croiser les données d'accidentalité avec les données de verbalisation pour réaliser un outil de cartographie décisionnelle.

Il s'agit de mettre à la disposition de la DSCR et des forces de sécurité un outil de géolocalisation de l'ensemble des accidents corporels et mortels et de l'ensemble des contraventions au code de la route verbalisées. Cet outil doit constituer une aide à la décision pour l'implantation des moyens de contrôle automatisé (DSCR) ou de points de contrôle de la circulation routière (DGPN-DGGN). Il faudra ensuite rechercher les corrélations entre la verbalisation de certaines infractions et l'accidentalité. postulez !

Ministère de la Recherche

Constituer une API d'aide à la mise en relation de données textuelles non normées avec des référentiels.

Organisations et citoyens sont confrontés à des données décrivant des objets sans corrélation avec les référentiels d'autorité. Par exemple, des entreprises sont identifiées littéralement dans des fichiers clients. Mais cette problématique dépasse les seules difficultés de sirénisation. Dans chaque domaine métier, les analystes sont confrontés à des données déconnectés des référentiels associés. Au mieux, nettoyer ces données est coûteux, au pire ce type de situation interdit l'utilisation de l'information par manque d'interopérabilité et, pour le domaine public, décourage l'ouverture des données. postulez !

Ministère de la Santé

Utiliser les données du Système national des données de santé (SNDS) pour modéliser les parcours de soin à l'ARS Occitanie et identifier ainsi les parcours aberrants et les écarts par rapport aux recommandations de bonnes pratiques.

Le système de santé français s'est ouvert à l'open data en santé avec le Système national des données de santé (SNDS) qui regroupe les grandes bases de données de la CNAM, le registre national des décès, des données sur le handicap et un extrait représentatif de données sur l'assurance complémentaire. Ces données ne comprennent ni le nom, ni le prénom, ni le numéro de sécurité sociale, ni aucune autre information directement identifiante. postulez !

Vous serez choisis par

Un jury présidé par Frédéric Mazzella, président et fondateur de BlaBlaCar
21 novembre clôture de l'appel à candidatures
Le jury se tiendra le 29 novembre
Il auditionnera 30 candidats.
Début décembre : annonce des lauréats.

Un jury, présidé par Frédéric Mazzella, président et fondateur de BlaBlaCar, sélectionnera la promotion de 10 lauréats. Il sera composé de membres des équipes de l'administration, d'experts du numérique et de startups.

Dès clôture de l'appel à candidatures le 21 novembre, le SGMAP (Etalab) avec le soutien du CGE assurera une pré-sélection des dossiers reçus.

Le jury se tiendra le 29 novembre à partir de 14h à Paris et auditionnera 30 candidats.
L'annonce des lauréats retenus se fera début décembre.

Qui évalueront vos compétences sur

  • Compétences techniques en traitement de données, datascience, développement, reconnaissance d'images, scrapping de données, méthode agile et expérience utilisateur
  • Contribution à des projets d'intérêt général (logiciel libre, engagement associatif…)
  • Capacité à créer un projet (le candidat a fondé une startup, un projet associatif ou un projet de recherche)
  • Disponibilité du candidat à partir de janvier 2017 et pour 10 mois à temps plein

L'administration vous proposera

10 mois Vous serez embauché pour une mission de janvier à octobre 2017
2500€ net Votre rémunération si vous êtes junior (étudiant/e ou jeune diplômé/e)
4000€ net Votre rémunération si vous êtes sénior (profil plus expérimenté)
Paris Les missions se dérouleront à Paris, sauf pour le Ministère de la Santé dont la mission se tiendra à Montpellier
CDD Un contrat à temps plein, par lequel vous serez embauché directement par l'Etat
Décembre Annonce des lauréats

Date limite de candidature

Lundi 21 novembre 2016

Télécharger le règlement de l'appel à candidatures
postulez !

Les questions peuvent être adressées ici : entrepreneur-interet-general@data.gouv.fr

Liens secondaires