11 octobre 2014 - Actualité

Ebola : le Gouvernement met en place un dispositif d'information

Le dispositif d'information autour de l'épidémie d'Ebola a été présenté par Marisol Touraine. Un numéro vert d'information a été crée.
 
Info Ebola. Pour toute information contactez le 0 800 13 00 00 (appel gratuit depuis un poste fixe). 9h-21h, 7 jours sur 7.

La France n’a eu à connaître sur son territoire qu’un cas d’une personne malade d’Ebola dans le cas d’un rapatriement sanitaire. Aujourd'hui, "aucun autre malade d’Ebola n’est pris en charge sur notre territoire" a déclaré Marisol Touraine.

Par souci de transparence et pour rassurer le public face à d'éventuelles inquiétudes, le Gouvernement met en place un numéro vert ouvert depuis samedi 11 octobre à 9h00.

Le numéro vert est le  08 00 13 00 00

Ce numéro vert sera ouvert de 9h à 21h, 7 jours sur 7

Un espace internet dédié sur le site du ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes rassemble également l’ensemble des informations utiles sur la maladie pour le grand public et les professionnels libéraux et hospitaliers.

Un point d’information hebdomadaire se tiendra désormais tous les jeudis "pour garantir une information complète et transparente à nos concitoyens".

La ministre de la Santé s'est engagée, si un cas devait se confirmer, à en informer immédiatement l’opinion publique.

12 établissements de santé de référence existent sur le territoire. Tous sont opérationnels et pré-alertés pour un isolement de haut niveau de sécurité en maladie infectieuse ou réanimation.

L’Institut de Veille sanitaire (InVS) est en vigilance renforcée et coordonne les signalements.
 
 
CONSEILS AUX VOYAGEURS
Les voyages vers les pays touchés sont vivement déconseillés.

L’information des voyageurs a été renforcée par la remise de documents à l’embarquement au départ et au retour.

Une procédure écrite a été diffusée le 6 août à toutes les compagnies aériennes et aéroports, en lien avec la direction générale de l’aviation civile.

Toutes les personnes qui se rendent sur place doivent se signaler auprès des postes diplomatiques ou s’inscrire sur le site Ariane du ministère des affaires étrangères, afin de les suivre et de les recontacter si c’est nécessaire. A leur retour, ces personnes doivent surveiller leur température pendant trois semaines.

Tous les conseils aux voyageurs sur le site du ministère des Affaires étrangères