10 avril 2014 - Communiqué
Contenu publié sous le Gouvernement Valls I du 02 Avril 2014 au 25 Août 2014

Décès de Dominique Baudis

C’est avec une profonde tristesse que Manuel Valls a appris le décès de Dominique Baudis.

Journaliste de terrain, grand reporter, Dominique Baudis a couvert au début de sa carrière l’actualité du Proche-Orient, avant d’être dans les années 80, en tant que présentateur du journal télévisé, notamment sur le service public, un visage et une voix appréciés des Français.

Sa connaissance fine du monde des médias l’a conduit à la tête du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel. Le lancement de la Télévision numérique terrestre a alors été son principal cheval de bataille.
Président de l'Institut du Monde Arabe en 2007, Dominique Baudis a toujours conservé pour cette région du monde un regard d’expert et de passionné. Homme de lettres, il y a consacré plusieurs de ses ouvrages.

Dominique Baudis s’est également impliqué très jeune dans la vie politique. Maire de Toulouse, ville si chère à son cœur, il s’est aussi investi dans les mandats locaux, en Haute-Garonne et Midi-Pyrénées. Elu et réélu député, européen convaincu, Dominique Baudis a également siégé à Bruxelles.

Le 22 juin 2011, Dominique Baudis avait démissionné de tous ses mandats pour occuper la fonction nouvellement créée de Défenseur des droits. Très attaché à la laïcité, à l’accès de tous à la justice, il a su faire de cette institution un outil au service de ceux qui souffrent.

Combattant de toutes les discriminations, intègre et courageux, Dominique Baudis était un homme de dialogue, ce qui ne l’empêchait pas d’avoir des convictions.

La France perd une voix qui comptait, un défenseur engagé au service de la République. Manuel Valls tient à adresser à sa femme, à ses enfants et à ses proches ses sincères condoléances.
Communiqué de presse du Premier ministre du 10 avril 2014, décès de Dominique Baudis