Babysitting
24 février 2017

Le Contrat de filière "Services à la personne"

Les secrétaires d’État Christophe Sirugue, Ségolène Neuville et Pascale Boistard ont signé, jeudi 23 février, le contrat de filière "Services à la personne". Un contrat pour assurer le développement économique et la qualité de l’accompagnement du secteur des services à la personne (SAP).
Contenu publié sous le Gouvernement Cazeneuve du 06 Décembre 2016 au 14 Mai 2017
 

Le SAP : un secteur d’avenir en plein essor

En chiffre, le secteur des services à la personne (SAP) c’est :
  • 1,4 million de salariés,
  • Plus de 35 000 organismes,
  • 2,7 millions de bénéficiaires.
Avec le maintien d’une natalité dynamique et le vieillissement de la population, les SAP sont une source constante et future de création d’emplois, à l’image des 320 000 postes d’aide à domicile à pourvoir dans les années à venir. Le Gouvernement souhaite accompagner ce secteur d’emplois non délocalisables et prometteur dans sa structuration et son développement.  

Le contrat de filière : un atout pour le développement et la qualité des SAP

En France, l’économie des services, dont les SAP font partie, représente plus de la moitié du PIB et 10 millions d’emplois. Le Gouvernement a mis en place de nombreuses politiques pour soutenir cette branche d’activité dont le contrat de filière SAP. Ce contrat doit permettre aux SAP de réaliser leur potentiel de développement en répondant qualitativement à une demande croissante.
 
Il s’articule autour de trois grands axes :
  • Simplifier et harmoniser les dispositifs de soutien 
  • Développer l’attractivité et l’emploi du secteur des SAP 
  • Mettre en place une stratégie de qualité 
Comme le souligne Christophe Sirugue, secrétaire d’État chargé de l’Industrie, "la structuration de cette filière permettra à l’ensemble des acteurs de travailler de concert pour développer leurs métiers, pour favoriser l’innovation, et pour créer de nouveaux emplois."