Statut de l’Opéra national de Paris

La ministre de la culture et de la communication a présenté un décret modifiant le décret n° 94-111 du 5 février 1994 fixant le statut de l’Opéra national de Paris.
 
Ce décret vise à moderniser les statuts de l’établissement afin de lui donner les moyens d’un fonctionnement plus efficace, en instituant notamment un cadre pour le dialogue entre l’Opéra national de Paris et l’État, et en élargissant les compétences du conseil d’administration.
 
Ainsi, le décret prévoit que les orientations générales en termes de programmation artistique, culturelle et éducative, et d’investissement, fassent l’objet d’un contrat pluriannuel. Ce dernier, conclu avec l’État, comporte des objectifs de performance pour l’Opéra national de Paris.
 
En outre, le décret élargit les compétences du conseil d’administration, qui pourra désormais se prononcer sur les orientations stratégiques pluriannuelles proposées par la direction de l’établissement au vu de leur trajectoire financière prévisionnelle. Le conseil d’administration statuera également sur le contrat pluriannuel prévu avec l’État, et sur le bilan annuel de l’établissement.
 
Le décret transforme également le titre de directeur en « directeur général », et identifie davantage le rôle du « directeur général adjoint », en charge, sous l’autorité du directeur général, de l’administration et de la gestion de l’établissement dans le cadre d’un mandat de trois ans renouvelable.
 
Enfin, il ramène le mandat du directeur délégué de trois ans à dix-huit mois, et précise les moyens dont il dispose.