Le secrétaire d’État chargé de la réforme de l’État et de la simplification a présenté une communication sur la semaine de l’innovation publique.
 
A travers plus de 200 ateliers dans toute la France, la semaine de l’innovation publique vise à mettre en valeur la créativité et l’investissement des agents publics et à permettre aux usagers de se saisir des profondes innovations en cours dans les services publics. Depuis sa création, il y a trois ans, il s’agit d’un moment fort du renouveau de l’action publique en France. Celui-ci gagne chaque année en visibilité et en importance, puisqu’il couvre désormais toutes les politiques publiques et que le nombre d’événements proposés a été multiplié par quatre.
 
Les initiatives, projets et nouvelles méthodes présentés dans le cadre de la semaine de l’innovation publique montrent un Etat plus réactif, plus proche, plus agile, qui replace le citoyen au centre des politiques publiques et innove pour enrichir le travail de ses agents et assurer le maintien des services publics, patrimoine commun des Français.
 
Réformer l’Etat, c’est en effet d’abord innover en apportant de meilleurs services aux citoyens et aux entreprises grâce au numérique. FranceConnect, les « start’up d’Etat », les « Entrepreneurs d’Intérêt Général » sont autant d’exemples de dispositifs qui, en innovant, en simplifiant la vie des usagers, renouvellent et améliorent les services publics.
 
Réformer l’Etat, c’est aussi innover dans les territoires. Au-delà des évolutions liées à la réforme territoriale et au renforcement de la déconcentration, la transformation de l’administration territoriale de l’Etat se réalise également grâce et par le numérique. Sont ainsi mis en valeur les lauréats de deux appels à projets concernant l’utilisation des leviers du numérique pour développer les relations de travail collaboratives et les laboratoires d’innovation. Parallèlement, comme le montre le baromètre des services publics, qui note les administrations sur la qualité de l’accueil, l’accueil des usagers est en progrès constant.
 
Réformer l’Etat, c’est enfin innover dans la conception des politiques publiques. Au-delà des politiques menées sur la simplification des normes et l’évaluation des politiques publiques, la fabrique administrative se transforme, faisant du citoyen un partenaire. Après l’ouverture de consultations sur les projets de loi et les « ateliers citoyens », une « boite à outils du gouvernement ouvert» sera présentée dans le cadre du Sommet mondial du partenariat pour un Gouvernement ouvert qui se tient à Paris du 7 au 9 décembre prochain. Elle permettra aux administrations de plus facilement s’ouvrir et dialoguer avec la société civile.