Plan d’actions et de mobilisation contre le sexisme

La ministre des familles, de l’enfance et des droits des femmes a présenté une communication relative au lancement du plan d’actions et de mobilisation contre le sexisme.
 
Au cours des dernières décennies, l’égalité entre les femmes et les hommes a progressé, notamment grâce à de grandes avancées législatives. Le Gouvernement a activement contribué depuis 2012 à cette progression, au travers d’importantes mesures (loi pour l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, loi visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel, parité dans la vie politique, dans les entreprises, dans les ordres professionnels, téléphone grand danger et création de logements pour les femmes victimes de violences, renforcement de l’accès à l’IVG…).
 
Malgré ces progrès, les inégalités et les discriminations à l’encontre des femmes perdurent : l’égalité réelle entre les femmes et les hommes se heurte toujours à un plafond invisible dont le matériau principal est le sexisme. 98 % des femmes estiment ainsi qu’elles subissent des injustices ou des humiliations spécialement car elles sont des femmes.
 
Le sexisme se manifeste de multiples façons, de la plus anodine en apparence à la plus dramatique, de la « simple » remarque aux violences les plus graves.
 
En complément des lois et des politiques publiques, il apparaît indispensable que la société se mobilise pour initier une nouvelle étape de la révolution culturelle en faveur des femmes.
 
C’est pourquoi le Gouvernement lance, aux côtés d’acteurs et d’actrices de la société civile, un plan d’actions et de mobilisation contre le sexisme.
 
Entre le 8 septembre 2016 et le 8 mars 2017, cette mobilisation aura pour objectifs de :
 
  • rendre visible le sexisme qui se manifeste dans la vie quotidienne des femmes – au travail, dans l’espace public, dans la sphère privée et familiale, dans le sport, la culture, ou encore les médias ;
  • mettre en lumière les femmes qui, dans tous ces domaines, font face, innovent, agissent, produisent et dont le travail, la création, l’engagement sont souvent maintenus dans l’ombre ;
  • agir pour que chacun, dans l’exercice de ses fonctions, mais aussi dans sa vie personnelle, amicale, familiale, ou dans son rôle de parent, fasse reculer tout ce qui porte atteinte à l’égalité entre les femmes et les hommes.     
 
Ce plan d’actions repose sur une mobilisation ouverte à tous. Citoyen.ne.s, associations, entreprises pourront y participer et s’engager :
 
  • en signant une lettre d’engagement pour adresser un message fort à l’ensemble de leurs interlocutrices et interlocuteurs ;
  • en faisant labelliser leurs initiatives qui participent à lutter contre le sexisme et qui seront valorisées sur la plateforme numérique www.sexismepasnotregenre.gouv.fr ;
  • en partageant leurs expériences du sexisme et les réponses à lui apporter sur cette même plateforme. 
Le plan d’actions et de mobilisation contre le sexisme initie une dynamique inédite pour engager une véritable prise de conscience au sein de la société, mais également pour diffuser les solutions concrètes qui participent à construire une société de l’égalité réelle entre les femmes et les hommes.