Les commémorations de l’année 2015

Le secrétaire d’Etat chargé des anciens combattants et de la mémoire a présenté une communication relative aux commémorations pour l’année 2015.
 
En 2015, les deux cycles mémoriels offrent à la France une nouvelle occasion de réfléchir sur l’actualité de son histoire.
 
  • Cycle du 70ème anniversaire de la Seconde Guerre mondiale : l’année 1945
L’année 2015 sera celle d’un hommage de la Nation à la génération de la guerre, et d’un plaidoyer en faveur de la transmission du souvenir des événements des années 1939-1945.
 
Le premier moment fort du 70ème anniversaire de 1945 a été l’anniversaire de la libération du camp d’Auschwitz, hier. A la lumière des récents attentats qui ont endeuillé la France, la cérémonie présidée par le Président de la République au mémorial de la Shoah a revêtu une dimension particulière. Par ailleurs, à l’occasion d’une cérémonie internationale à Auschwitz, le Président de la République a déposé une gerbe en hommage aux 69 000 Juifs de France qui y ont été déportés, sur 76 000 Juifs déportés.
 
Le deuxième temps fort sera l’anniversaire de la libération des autres camps de concentration et du retour des déportés. La journée nationale de la déportation du 26 avril donnera lieu à deux cérémonies présidées par le Président de la République au Mémorial de la Cité et au camp de Natzwiller-Struthof, lieu d’une mémoire européenne de la déportation en France.
 
Pour la première fois, un ministre se rendra à Buchenwald, Dachau, Ravensbrück, Neuengamme et Mauthausen, à l’occasion du 70ème anniversaire de la libération des camps où plus de 90 000 Français ont été déportés.
 
L’année 2015 commémorera aussi les batailles de la fin de la Libération du territoire : libération de Colmar, de l’Est mosellan, du massif de l’Authion, de Dunkerque et des Poches de l’Atlantique (Royan, La Rochelle, Saint-Nazaire et Lorient). Une cérémonie à Lorient rassemblera le ministre de la défense et ses homologues européens.
 
La commémoration de la victoire sur le nazisme présentera un caractère exceptionnel. Une cérémonie commémorera le 7 mai, à Reims, la signature de l’acte de reddition militaire de l’armée allemande. Le 8 mai, à Paris, la cérémonie traditionnelle à l’Arc de Triomphe mettra à l’honneur les emblèmes remis par le général de Gaulle, le 2 avril 1945, aux régiments reconstitués de l’armée française. Le Président de la République réunira le même jour les survivants de la génération 39-45, à qui il remettra la Légion d’honneur, et les élèves lauréats de la dernière session du Concours national de la résistance et de la déportation.
 
Enfin, le 27 mai, une cérémonie solennelle et populaire sera organisée à Paris à l’occasion de l’entrée au Panthéon de quatre grandes figures de la résistance au nazisme : Geneviève Anthonioz-de Gaulle, Pierre Brossolette, Germaine Tillion et Jean Zay.
 
  • Cycle du Centenaire de la Grande Guerre : l’année 1915
Les commémorations mettront en valeur les territoires sur lesquels se sont déroulés les âpres combats de l’année 1915, notamment aux Eparges, en Argonne, dans l’Artois, en Champagne, dans les Vosges, ainsi que, sur le plan international, à Gallipoli.