Comité interministériel de la mer (CIMer)

Le SGMer en assure la préparation et veille à l’exécution des décisions prises. Le CIMer réunit périodiquement, sous la présidence du Premier ministre, tous les ministères qui traitent de questions maritimes.
 
Le CIMer, institué par le décret n° 95-1232 du 22 novembre 1995, est chargé de délibérer sur la politique du Gouvernement dans le domaine de la mer sous ses divers aspects nationaux et internationaux et de fixer les orientations gouvernementales dans tous les domaines de l’activité maritime.
 

CIMer 2015

 
Le dernier comité interministériel de la mer s’est tenu le 22 octobre 2015 à Boulogne-sur-Mer.
 
A cette occasion, le Premier ministre a donné aux différents ministères des orientations fortes au titre de la politique maritime à travers l’adoption de plusieurs mesures :
 
  • Hisser les grands ports maritimes au niveau de leurs principaux concurrents européens en renforçant leur compétitivité et en leur donnant de nouvelles perspectives de développement.
  • Favoriser la compétitivité des armateurs et des chantiers navals en assurant la transition écologique de la flotte pour améliorer les conditions d’exploitation des navires.
  • Soutenir le renouvellement des flottes de pêche en profitant de la conjoncture favorable pour préparer l’avenir et l’installation des jeunes, avec des technologies toujours plus innovantes.
  • Soutenir l’aquaculture française pour réduire notre dépendance aux importations, relocaliser des emplois et favoriser le développement durable.
  • Se doter d’une planification à moyen et long terme d’exploitation des grands fonds marins, pour ouvrir les zones prometteuses aux industriels, tout en assurant la prise en compte de la dimension environnementale.
  • Développer de manière transparente et concertée les outils permettant la coexistence des différents usages de la mer.
  • Améliorer la sûreté des espaces et des activités maritimes. Renforcer la lutte contre les trafics maritimes illicites.
  • Pérenniser le modèle de la Société Nationale de Sauvetage en Mer et renforcer les capacités publiques d’intervention en mer.
  • Poursuivre le renouvellement des moyens navals de haute mer, en intégrant les enjeux maritimes outre-mer, notamment la préservation du milieu et la lutte contre les trafics illicites.
  • Compte tenu des enjeux maritimes outre-mer, notamment pour la préservation du milieu et la lutte contre les trafics illicites, poursuivre le renouvellement des moyens navals de haute mer.
  • Soutenir le développement des ports outre-mer en favorisant leur intégration dans leur environnement régional. 
Le CIMer a permis d’assurer la coordination interministérielle dans des domaines maritimes majeurs et de leur offrir une meilleure visibilité. Il a aussi engagé la mobilisation des énergies des différents ministères sur un objectif commun et défini dans le temps, permettant de faire aboutir plusieurs dossiers maritimes français.
 

Pour aller plus loin :

Dossier de presse CIMer 2015
Stratégie nationale de sûreté des espaces maritimes
Stratégie nationale de sûreté des espaces maritimes