27 mai 2015 - Actualité

Colloque "Radicalisation sur internet : le contre-discours en pratique"

Dans la continuité des discussions engagées avec l’Etat et les associations sur le thème de la radicalisation et du rôle que peut jouer Internet, Google, Facebook et Twitter ont organisé une journée de mobilisation et d'échanges avec tous les acteurs engagés sur le sujet de la lutte contre la "radicalisation sur internet : le contre-discours en pratique".
 
Reda DIDI, adjoint du délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme, est intervenu, au cours d’une table-ronde consacrée au rôle d’Internet, pour rappeler que la mobilisation contre les phénomènes de radicalisation comme la lutte contre le racisme et l’antisémitisme visaient l’une comme l’autre à protéger les Français de la propagation de la haine, il a aussi attiré l’attention des acteurs présents sur la question des contenus de haine, en rappelant que "la lutte contre le racisme ne pouvait pas être le parent pauvre du combat contre la radicalisation : il faut coopérer".    



Dans son plan d’action 2015-2017, la DILCRA souligne que la lutte contre les contenus racistes et antisémites sur Internet et les réseaux sociaux passe par la suppression des messages de haine, mais aussi par des poursuites contre les auteurs de ces mêmes messages. Il s’agit donc à la fois de renforcer la responsabilité de plates-formes du numérique, de rendre la sanction davantage effective, et de promouvoir un contre-discours efficace. 
              
      


Des institutionnels, experts, chercheurs, et responsables associatifs ont débattu ensemble afin de cerner les enjeux de la lutte contre la radicalisation sur Internet lors de tables-rondes et d’ateliers pratiques présentant des outils et méthodes pour faire émerger un contre-discours positif.