1 février 2017

Baisse des actes racistes, antisémites et anti-musulmans en 2016

Mercredi 1er février, le ministre de l’Intérieur, M. Bruno LE ROUX, a présenté à la presse le bilan des actes racistes, antisémites et anti-musulmans sur l’année 2016 : les actes et menaces racistes, antisémites et anti-musulmans enregistrent une baisse globale de 44.7% en 2016 par rapport à 2015.
 
Les actes et menaces racistes, antisémites et anti-musulmans ont enregistré une baisse globale de 44.7% en 2016 par rapport à 2015, avec 1125 actes et menaces contre 2032 en 2015. Cette baisse importante révèle l’efficacité des mesures de protection des lieux de cultes mises en place en janvier 2015. Elle révèle également la mobilisation réussie des institutions de la République et notamment de l’école après les attentats de 2015 et 2016.

Les actes et menaces antisémites ont baissé de 58,5% en 2016 : il s’agit du plus bas niveau enregistré depuis 15 ans.

Les actes anti-musulmans sont également en nette diminution par rapport à l’année 2015. En baisse de 57.6% : il s'agit d'un des plus bas niveau depuis que les actes et menaces anti-musulmans font l’objet d’une comptabilité (2010).

Le ministre de l’intérieur, M. Bruno LE ROUX a insisté sur le fait que « cette diminution très forte prouve que la société française a tenu bon. Nous avons vu la résilience de la nation face aux actes terroristes de 2015 et 2016. C’est l’honneur de la France que de montrer qu’elle ne répond pas à la violence par la violence, au crime par la haine. C’est la preuve aussi que les autorités ont su prendre en compte cette nouvelle menace et anticiper les risques. Des consignes très claires ont été passées pour que tous les actes, agressions ou atteintes à des biens soient remontés aux procureurs de la République. Face au racisme, à l'antisémitisme, aux actes antimusulmans et antichrétiens, nous ne devons pas relâcher la garde, bien au contraire. »