Photo du procureur de la République de Paris lundi 17 novembre donnant une conférence de presse sur l'implication de Français dans les crimes de Daech.
19 novembre 2014

Vidéo de Daech

Le Gouvernement appelle les jeunes à ouvrir les yeux sur la terrible réalité des actions de Daech
 
Plus d'un millier de Français sont concernés par le phénomène jihadiste en Syrie. Près d'une cinquantaine y sont morts, "donc nous connaissons ces dangers et, malheureusement, nous ne sommes pas surpris d'apprendre que des Français ou des résidents en France se trouvent au cœur de ces cellules et participent à cette barbarie" a déclaré le Premier ministre mercredi 19 novembre. Il existe en effet une très forte probabilité que deux ressortissants français aient pu participer directement aux crimes abjects que constituent les assassinats de Peter Kassig et de 18 Syriens. Tout porte à croire qu’il s’agit de Maxime Hauchard, né en 1992 parti en Syrie en août 2013 dont le dossier était judiciarisé et confié à la DGSI dès avant la diffusion de la vidéo. Le Gouvernement s’en est également remis à la justice pour l’identification formelle du 2ème Français : d’après le parquet de Paris, des indices précis et concordants permettraient d'identifier Mickaël Dos Santos, 22 ans, né à Champigny-sur-Marne. L'homme concerné est connu par son engagement terroriste en Syrie et son comportement violent revendiqué sur les réseaux sociaux : ce jeune converti, connu des services spécialisés et des autorités judiciaires antiterroristes, fait l'objet d'un mandat d'arrêt dans le cadre d'une information judiciaire ouverte le 10 octobre 2013 suite à une enquête préliminaire initiée en août 2013, date de son départ vers la Syrie, avec d'autres candidats au djihad originaires de Villiers-sur-Marne.
Suite à la diffusion de cette vidéo, une enquête pour assassinat en bande organisée dans le cadre d’une entreprise terroriste est désormais ouverte. Le ministre de l'Intérieur appelle à nouveau les Français, "les jeunes notamment, cibles de la propagande terroriste à ouvrir les yeux sur la terrible réalité des actions de Daech : ces prêcheurs de haine, érigent en système la barbarie." 
La France est mobilisée contre Daech. D’une part dans la coalition internationale. Elle fait en sorte en Irak d’attaquer Daech et de permettre aux autorités irakiennes de retrouver la souveraineté de leur territoire. D’autre part à l’intérieur de notre territoire. La loi renforçant les dispositions relatives à la lutte contre le terrorisme a été publiée vendredi dernier au JO et renforce nos dispositifs préventifs et répressifs. 
Une centaine de procédures judiciaires sont ouvertes à l’encontre de djihadistes français. 138 individus ont déjà été interpellés, 90 mis en examen et 65 écroués.