Un réseau pour lutter contre les logements vacants
7 novembre 2016

Un réseau pour lutter contre les logements vacants

Emmanuelle Cosse, ministre du Logement et de l’Habitat durable, a lancé jeudi 3 novembre le réseau national des collectivités mobilisées contre les logements vacants, dont l’objectif est de permettre une remise rapide de ces biens sur le marché de la location.
 
En zones tendues, le nombre de logements vacants immédiatement mobilisables est évalué à 100 000. Un chiffre qu’Emmanuelle Cosse entend faire évoluer à la baisse : "La remise sur le marché des logements vacants du parc privé constitue un enjeu essentiel pour répondre à nos objectifs de logement abordable pour tous et de mixité sociale." Pour y parvenir, la ministre du Logement et de l’Habitat durable a annoncé la mise en place d’un réseau national des collectivités, tel que défini en juin 2016 dans le cadre du plan "Mobilisons les énergies".

Cette mesure a un double objectif :
  • permettre aux ménages qui ont des difficultés à se loger de bénéficier d’un logement au loyer abordable dans le parc immobilier privé ;
  • rassurer les propriétaires qui hésitent à louer leurs biens, en répondant à leurs inquiétudes et les accompagnant dans leurs démarches (par exemple, la réalisation de travaux de remise en état de leur logement).

Présidé pour une durée d’un an par l’Eurométropole de Strasbourg, le réseau permettra aux collectivités d’échanger sur les bonnes pratiques pour identifier les logements vacants, accompagner les propriétaires et accélérer leur remise en location.

Dans le prolongement de cette mesure, la ministre a également annoncé qu’elle présentera dans les semaines à venir une évolution des dispositifs fiscaux existants pour les rendre plus attractifs et mieux adaptés aux réalités locales.