Photo d'une voiture d'auto-école
4 mai 2016

Un permis de conduire modernisé et plus accessible

Deux ans après le lancement de la réforme du permis de conduire, les délais d'attente sont réduits, les épreuves modernisées. A partir du 1er juillet, il sera encore plus accessible pour les jeunes, grâce à l'extension et l'amélioration du dispositif du "permis à 1 euro par jour".
Contenu publié sous le Gouvernement Valls III du 11 Février 2016 au 06 Décembre 2016
 
Tout doit être fait pour faciliter l’accès des jeunes à l’emploi. Cela passe notamment par l’obtention du permis de conduire. Près de 1,5 million de candidats tentent chaque année de le décrocher. Pour le moderniser et le rendre plus accessible, le Gouvernement en a engagé la réforme dès 2014.

Les objectifs fixés sont en passe d’être atteints : cette réforme a déjà réduit les délais moyens entre deux passages de l'examen pratique de 98 à 70 jours au 1er janvier 2016, et permettra bien de les diviser par 2, pour les réduire à 45 jours et assurer une économie de 400 euros par candidat, d’ici 2017. Pour rappel, dès l’été 2014, la mobilisation de réservistes pour l’épreuve du code avait permis de dégager 25 000 places d’examen supplémentaires.
La réduction de 3 minutes de la durée des épreuves pratiques a permis de gagner 110 000 places supplémentaires.
Le nouvel examen du code de la route est lui entré en vigueur le 2 mai. L'organisation et la surveillance de cet examen, jusque-là assurées par les inspecteurs du permis de conduire et de la sécurité routière, pourront désormais être confiées à des prestataires privés, agréés selon des critères très stricts. Cela permettra de diminuer encore les délais d'attente en libérant près de 5 % du temps de travail des inspecteurs, qui pourront par conséquent faire passer chaque année l'équivalent de 142 000 examens de conduite supplémentaires du permis B et procéder à nouveau à des opérations de contrôle des centres de stage de récupération de points et des écoles de conduite. La réforme permettra, à terme, à un candidat de disposer de plus de centres d'examen pour passer le code, réduisant ainsi les déplacements, et de bénéficier d'horaires beaucoup plus amples pour passer l'épreuve du code, le samedi notamment, comme de modalités d'inscription modernes par Internet, pour ceux qui ne choisiraient pas de s'inscrire par l'intermédiaire d'un établissement d'enseignement de la conduite.

A partir du 1er juillet, le permis de conduire deviendra encore plus accessible pour les jeunes, grâce à l'extension et à l'amélioration du dispositif du "permis à 1 euro par jour". Ce dispositif, dont 860 000 jeunes ont bénéficié depuis 2005, propose aux candidats un prêt à taux zéro qu'ils rembourseront à raison de 1 euro par jour pendant 40 mois.
En le recentrant sur les candidats les plus modestes et en l'ouvrant aux candidats qui reprennent une formation après avoir connu un premier échec lors de l'examen du permis de conduire, le dispositif sera étendu. Par ailleurs, ceux qui ont déjà souscrit un tel prêt pourront, en cas d'échec, bénéficier d'un prêt "complémentaire" de 300 euros afin de pouvoir se représenter à l'épreuve