Photo d'un élevage demoutons en pleine nature
2 août 2017

Transfert des aides de la PAC : le Gouvernement s'engage pour augmenter la filière bio

Le Gouvernement a décidé de redistribuer les aides de la Politique agricole commune (PAC) en transférant 4,2% des crédits alloués aux aides à l'hectare (pilier 1) vers le soutien de secteurs ciblés comme le développement rural, l’installation des jeunes agriculteurs et le développement de la filière bio (pilier 2).
 
  • Stéphane Travert, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, souligne que les crédits de la PAC doivent servir l’ensemble de l’agriculture française, avec une attention particulière portées aux zones les plus défavorisées et aux secteurs fragiles, et mieux accompagner les différents modèles de production comme l'agriculture biologique.
 
  • La nouvelle répartition des crédits de la PAC du pilier 1* vers le pilier 2* est motivée par des nécessités de financement du pilier 2 et la volonté du Gouvernement de soutenir les aides à la conversion des modèles de production agricoles.
  1. Le transfert doit combler un manque financier qui place de nombreux agriculteurs dans une situation délicate. Le 26 juillet 2017, lors d'une audition devant la commission des Affaires économiques de l’Assemblée nationale, le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, Stéphane Travert, a signalé "une impasse financière de près de 853 millions d’euros" pour le financement des aides du pilier 2 pour la période 2018-2020. 
  2. Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation, a également souligné que la priorité de l'État est le financement des aides à la conversion. Le transfert opéré permettra d'atteindre les 8% de surfaces agricoles utiles (SAU) en bio en 2021, contre 6% actuellement. 
  • Les conditions de sa mise en œuvre seront discutées avec les régions, responsables depuis 2013 de la gestion d’une partie des aides du pilier 2 de la PAC, notamment celle concernant l'aide au maintien des exploitations bio.
 
* Pilier 1 : correspond au Feaga (Fonds européen agricole de garantie, soit 80% des crédits de la PAC).  Les fonds alloués servent au soutien des exploitants agricoles avec des aides à l'hectare (uniques ou couplées) et à la régulation des marchés agricoles.
 
* Pilier 2 : correspond au Feader (Fonds européen agricole pour le développement rural). Les financements ont pour objectif commun d’accompagner les mutations de l’espace rural et de favoriser son développement économique, respectueux de l’environnement. Les aides vont à l'installation des jeunes agriculteurs, aux agricultures en zone difficiles (en montagne par exemple). Elles viennent soutenir les techniques respectueuses de l’environnement comme l'agriculture biologique.