Photo de Manuel Valls à Cachan le 4 mars 2015
5 mars 2015

Soutien aux maires bâtisseurs

100 millions d'euros d'aide pour les communes modestes faisant un effort de construction important.
 
Le Premier ministre a détaillé le 4 mars les modalités de l’aide financière de 100 millions d'euros, destinée aux communes modestes faisant un effort de construction important. "Le Gouvernement entend être au côté de ces maires courageux, volontaristes, qui ne cèdent pas au repli, qui envisagent l'avenir avec générosité en s'ouvrant aux jeunes et aux populations nouvelles", a expliqué Manuel Valls.
Ainsi, cette nouvelle aide sera versée dès le second semestre 2015, aux communes dont le nombre de logements augmente de plus de 1% par an. Une aide de 2 000 euros pour chaque logement sera versé "quel qu’il soit, social ou privé", au-delà de ce seuil de 1%. Cette aide est limitée aux communes dont le revenu fiscal moyen par habitant ne dépasse pas 1 030 euros par mois, communes par ailleurs situées en "zone tendue" (Zone A bis, A et B1). Sont automatiquement exclues du dispositif, les communes ne respectant pas les obligations de construction prévues par la loi SRU. Environ 1 600 communes sont éligibles à cette aide. L'Ile-de-France (37 millions d'euros) et l'Outre-mer (19 millions d'euros) devraient concentrer la moitié des crédits, devant la région PACA (8 millions) et Nord-Pas-de-Calais-Picardie (8 millions également). Un décret permettra l'entrée en vigueur de l'aide "cet été".
Par ailleurs, le marché immobilier a fait "un premier pas vers la reprise", note le Premier ministre : les indicateurs immobiliers récents sont "encourageants",  même si le nombre de mises en chantier doit encore progresser. Il s’agit des premiers effets des mesures prises depuis près d’un an par le Gouvernement, notamment à travers le plan de relance mis en place à l’été 2014..