Photo de Manuel Valls le 8 avril 2015 lors de la présentation de nouvelles mesures pour l'investissement
9 avril 2015

Soutenir l'investissement, agir pour le progrès social

Le Gouvernement est mobilisé pour l’emploi, l’activité, le travail et l’investissement.
 
Manuel Valls a présenté, le 8 avril à l’issue du Conseil des ministres, une série de mesures destinées à relancer l’investissement des entreprises, des ménages et l’investissement public. Il a rappelé que 2015 serait "l’année du retour de la croissance". Pour accélérer cette reprise, il faut encourager l’investissement.

Investissement des entreprises
Un avantage fiscal exceptionnel est mis en place dès avril pour les investissements industriels. Celui-ci permettra de réduire l’impôt d’environ 13 % du montant investi. La Banque publique d’investissement aura pour objectif d’accorder 8 milliards d’euros de prêts d’ici 2017. L’épargne des Français sera mieux orientée vers les entreprises qui investissent (déploiement du PEA-PME notamment). Le plan de travaux autoroutiers de 3,2 milliards d’euros qui a été validé sera mis en œuvre rapidement.

Investissement des ménages
Dans leur logement, le crédit d’impôt transition énergétique est prolongé en 2016. 70 millions d’euros supplémentaires seront mobilisés en 2015 pour aider les ménages modestes à investir dans la rénovation thermique. Dans leur voiture : nouveau bonus allant jusqu’à 10 000 euros pour l’achat de véhicules électriques et hybrides.

Investissement public
Les collectivités locales bénéficieront d’un prêt à taux zéro pour profiter immédiatement du remboursement par l’État de la TVA. Nous soutenons la trésorerie des collectivités pour qu’elles puissent investir.
 
Le progrès économique ne peut aller sans progrès social, soutien à l’emploi et revalorisation du travail.
  • Le compte personnel d’activité sera créé. Il constituera un capital, pour chaque salarié, de droits qui le suivront tout au long de sa vie professionnelle.
  • La prime d’activité sera accessible au 1er janvier 2016 pour les salariés qui gagnent jusqu’à 1 400 € par mois.
  • Le projet de loi sur le dialogue social sera présenté le 22 avril. Le bilan de la loi sur la sécurisation de l’emploi sera conduit à son terme. Une conférence se tiendra en juin pour lever les freins à la création d’emplois dans les TPE et les PME.
  • La dynamique des accords de branches doit monter en charge après l’entrée en vigueur du pacte de responsabilité : aujourd’hui, le compte n’y est pas.