10 mars 2015

Service Civique

A partir de 2016, 150 000 jeunes seront accueillis chaque année.
 
Nous allons rendre le service civique universel : à compter du 1er juin, tout jeune qui en fera la demande se verra proposer une mission et à partir de 2016, 150 000 jeunes seront accueillis chaque année, "et davantage si l’esprit du volontariat souffle plus fort", a expliqué François Hollande le 9 mars à l'occasion des 5 ans du service civique.
Pour déployer ces 150 000 missions, le président de la République a retenu des priorités : environnement, éducation, citoyenneté, santé, culture, sécurité, ouverture internationale. Et pour réussir cette ambition, les moyens financiers de l’Agence du service civique seront débloqués. Une promotion de l’ENA sera chargée dès septembre prochain de la montée en régime du service civique sur l'ensemble du territoire, a précisé Patrick Kanner. Il faut aussi "mobiliser tous les ministères et toutes les collectivités locales : il y a des missions utiles à l'hôpital, dans la police, dans les écoles, dans la plupart des services publics, des missions qui ne sont pas des substitutions aux postes de fonctionnaires."

Il faut aussi rendre le service civique "plus solennel" :
  • Le 10 mars sera organisée dans les préfectures une réception républicaine en l’honneur des jeunes ayant accompli un service civique, et une attestation leur sera remise ;
  • Les volontaires du service civique défileront tous les 14 juillet aux côtés des militaires ;
  • Une carte d'étudiant sera fournie à tous les jeunes en service civique ;
  • La Journée d’Appel à la Défense et à la Citoyenneté sera consacrée aussi à l'information sur le service civique. 
Au-delà du service civique qui s’adresse aux 18-25 ans, la Réserve citoyenne sera ouverte à tous les Français :
  • Elle permettra à chacun de s’impliquer auprès des grands services publics ;
  • Une mission de préfiguration de la Réserve citoyenne est confiée à Jean-Marc Sauvé, vice-président du Conseil d'État, et à Claude Onesta, entraîneur de l’équipe de France de handball ;
  • Ce dispositif doit être mis en œuvre d'ici la fin de l'année.
"Un service civique universel n’est pas un service civique obligatoire : le service civique est un engagement, c'est une volonté, pas une contrainte", a souligné le président de la République.