Photo de Najat Vallaud-Belkacem, accompagnée de Claude Bartolone, dans une école de Seine-Saint-Denis le 19 novembre 2014
20 novembre 2014

Seine-Saint-Denis

9 mesures d'urgence pour les écoles
 
Najat Vallaud-Belkacem a annoncé des mesures importantes pour la Seine-Saint-Denis. Il y avait urgence à agir dans un département qui accueille 300 000 élèves pour 20 000 enseignants, avec à chaque rentrée, 2 000 nouveaux élèves. "Les besoins ici sont singuliers. On ne peut pas traiter les territoires de façon indistincte et indifférenciée, il faut adapter les réponses," a expliqué la ministre. Ça n’est pas un énième plan mais une véritable mobilisation sur 3 ans pour permettre à la Seine-Saint-Denis non seulement de rattraper les écarts avec d’autres académies, mais de devenir une terre d’excellence.
  • 500 postes supplémentaires d’ici 2017 seront créés. Entre 2012 et 2017, ce seront au total plus de 800 postes supplémentaires pour le 1er degré. Ils serviront pour l’accueil des élèves supplémentaires, renforcer le dispositif "plus de maitres que de classes" et développer la scolarisation des - de 3 ans ;
  • 13 nouveaux réseaux d’éducation prioritaire (REP) seront créés. De cette manière, 64% des écoles (soit 525 écoles), et 62% des collèges (soit 78 collèges) du département seront en éducation prioritaire ;
  • 1685 postes sont ouverts pour le concours dans l’Académie de Créteil, dont dépend la Seine-Saint-Denis.
  • Un concours supplémentaire exceptionnel en 2015 pour l’Académie de Créteil est mis en place  avec 500 postes ouverts aux mêmes exigences que le concours habituel, mais pour des candidats n’ayant pas réussi le concours dans d’autres académies ;
  • Il sera proposé aux élèves de l’ESPE de Créteil, une formation en alternance dès le master 1, leur permettant d’enseigner à temps partiel dès la 1ère année et de percevoir une rémunération équivalente au Smic ;
  • Les contractuels seront mieux formés et mieux accompagnés : formation avant la rentrée scolaire, 6 sessions de formation spécifique, un tuteur pour chaque contractuel et un espace pédagogique en ligne ;
  • A partir de 2016, un concours spécifique encouragera les contractuels à devenir enseignants ;
  • Les enseignants titulaires et stagiaires seront mieux affectés afin de respecter au mieux l’intérêt des élèves ;
  • Enfin, l’organisation administrative sera améliorée : nouvelle équipe dédiée uniquement à la circonscription, 600 000 euros de dotation complémentaire pour renforcer l’attractivité des postes administratifs, réorganisation des services de l’Académie pour améliorer sa réactivité (gestion des remplacements).