Photo du président de la République, François Hollande, au salon du Bourget
16 juin 2015

Salon du Bourget : une vitrine pour l'excellence française

L'aéronautique a créé 10 000 emplois l'année dernière et nous avons l'espoir d'en créer presque autant dans l'année 2015.
 
Le président de la République a inauguré le 15 juin le salon international de l’aéronautique et de l’espace du Bourget. Celui-ci "permet de montrer l'excellence française, qui a été confirmée" ces derniers mois, "aussi bien par des contrats militaires avec le Rafale - mais pas seulement – et également pour l'industrie civile avec les succès répétés d'Airbus mais pas seulement".

"Nous avons de grands espoirs pour des succès commerciaux du Rafale mais aussi pour d'autres opérations". Nous avons notamment "de grandes espérances commerciales sur l’Airbus A350". Dernier  avion  lancé  par  Airbus, il constitue déjà un réel succès pour la réduction des émissions de gaz à effet de serre : meilleures performances moteurs, plus léger, meilleur aérodynamisme.
"Nous aurons sûrement de bonnes nouvelles tout au long de ce salon. Il y a des contrats qui se négocient chaque jour et qui, sans doute, se concluront ici", mais aussi "les prochaines semaines et les prochains mois".
"Ce seront les industriels qui feront les annonces de contrats. Le président de la République fait en sorte, avec les ministres concernés, aussi bien pour l'industrie civile que militaire, de faciliter ces contacts, de permettre le dénouement d'un certain nombre d'opérations mais ce sont les entreprises qui font les marchés et les succès, et le rôle des pouvoirs publics est de les appuyer".

La filière aéronautique "est une filière très importante pour notre pays qui nous rend très fiers". Elle représente "près de 200 000 emplois directs", "à peu près 50 milliards d’euros de chiffre d'affaires" et "plus de 20 à 25 milliards d’euros d'excédent commercial" - le premier solde excédentaire de la balance commerciale. "L'aéronautique a créé 10 000 emplois l'année dernière et nous avons encore l'espoir d'en créer presque autant dans l'année 2015. Nous aurons en 2015, 2016 et 2017 de nombreuses créations d'emploi grâce aux contrats qui ont été conclus".