Photo de François Hollande et Manuel Valls sur le perron de l'Élysée
20 août 2015

Rentrée du Gouvernement

Répondre prioritairement à 4 défis : la crise agricole, la question économique, le sujet de l'immigration et la COP 21.
 
Le président de la République et le Gouvernement "sont totalement mobilisés" pour cette rentrée afin de répondre prioritairement à "4 défis", a expliqué Stéphane Le Foll, le 19 août à l'issue du Conseil des ministres .

"Le premier c’est celui de la crise agricole". Le Gouvernement travaille "aux niveaux national et européen" pour trouver des solutions pour l’ensemble de l’élevage français. Les réponses à apporter nécessitent "une coordination interministérielle", notamment avec les ministres des Finances, du Budget, de l’Économie et du Commerce extérieur.

"Le second défi, c’est la question économique". Le Gouvernement travaille "dans la cohérence et la stabilité par rapport aux choix qui ont été faits", notamment sur le Pacte de responsabilité et de solidarité. "Aujourd’hui, nous sommes rentrés dans une phase de redistribution" grâce aux efforts faits par les Français depuis 2012. La baisse d’impôt en 2015 bénéficiera à 9 millions de foyers fiscaux. 3 millions de ménages deviendront même non imposables.

"Le troisième défi, c’est le sujet majeur de l’immigration". "La ligne de conduite de la France s’appuie sur 2 principes : la fermeté et la solidarité", pour répondre à cette "situation de déstabilisation d’un certain nombre de pays, qui conduit à des flux migratoires extrêmement importants" :
  • Bernard Cazeneuve se rend le 20 août à Calais, avec son homologue britannique, pour signer un accord franco-britannique renforçant le dispositif humanitaire, la sécurité, la lutte contre les filières criminelles d’immigration clandestine.
  • Il se rend, également le 20 août, à Berlin pour un entretien avec son homologue allemand Thomas de Maizière sur la question de la politique migratoire en Europe, qui sera suivi d’une déclaration commune.
  • Le 24 août, le président de la République se rendra à Berlin pour une rencontre bilatérale avec la chancelière Angela Merkel, afin d'aborder notamment ce sujet.
"Le quatrième défi, c’est la Conférence de Paris pour le Climat" en décembre. Il s’agit "d’un enjeu essentiel pour la France", car "il s’agit de trouver un accord mondial, contraignant, pour lutter contre le réchauffement climatique".

"La direction de l’action du Gouvernement, c’est avancer" tout en "donnant des garanties aux Français", en termes de "liberté, de sécurité, d’efficacité d’action de l’État et de solidarité".