14 janvier 2015

Renforcement des moyens des services de renseignement intérieur

Un des principaux piliers de notre action est et doit demeurer le renseignement
 
Grâce aux moyens techniques et humains dont ils sont dotés, et par les échanges au sein de la communauté du renseignement nationale et internationale, les services mènent en continu des actions pour surveiller les individus suspects, repérer les menaces, faire échec aux projets terroristes. Mais sans renforcement très significatif des moyens humains et matériels, ils pourraient se trouver débordés. Il est donc nécessaire de renforcer régulièrement leurs moyens :
 
  • En 2014, une profonde réforme de nos services de renseignement intérieur, initiée en 2013, a été mise en œuvre. 432 créations de postes ont été programmées pour la DGSI, 130 sont déjà pourvus.
  • Pour aller plus loin, le ministre de l’intérieur présentera d’ici 8 jours des propositions, concernant notamment le contrôle d’Internet et des réseaux sociaux. Par ailleurs, la coopération internationale en matière de renseignement sera accrue.
  • La loi sur le renseignement, en préparation, doit être adoptée le plus rapidement possible : la France est l’un des seuls grands pays au monde à ne pas disposer d’une loi sur le renseignement.
  • Une plateforme de contrôle française permettant la surveillance des déplacements aériens des personnes suspectes d’activités criminelles (système du Passenger Name Record) sera opérationnelle dès septembre 2015. Il devient urgent d’étendre ce dispositif au niveau européen : le Parlement européen est saisi depuis 2 ans du projet de directive européenne. Elle doit être adoptée le plus rapidement possible.
  • Les travaux de l'Union européenne pour accroître la consultation du système d’information Schengen (SIS) au moment du franchissement d’une frontière extérieure Schengen, doivent être achevés sans délai. La détection, le contrôle ou l’entrave du déplacement des combattants étrangers terroristes ou des réseaux doivent constituer une priorité au niveau européen.