Photo de Manuel Valls avec Bernard Cazeneuve à Villejuif mercredi 22 avril.
23 avril 2015

Projet d'attentat à Villejuif

Nous sommes toujours sous la menace terroriste, et nous devons rester vigilants.
 
Notre pays fait face à une menace terroriste sans équivalent par son ampleur et par sa nature, a rappelé Manuel Valls le 22 avril. Dimanche un attentat a été évité contre, vraisemblablement, une à deux églises, et un individu de 24 ans interpellé.  "Les services de police saisies, la Direction Générale de la Sécurité Intérieure et la Sous-Direction Anti-Terroriste, sont pleinement mobilisés pour la poursuite de cette enquête sous l’autorité du Procureur de la République de Paris" :
  • La police a découvert dans le véhicule et au domicile de l’individu blessé par balle, un arsenal d’armes. "Une documentation fournie a également été découverte, établissant sans ambiguïté qu’il projetait la commission imminente d’un attentat", a indiqué Bernard Cazeneuve ;
  • Il avait été signalé aux services de police comme ayant des velléités de départ en Syrie. "Des vérifications sur son environnement avaient été effectuées à deux reprises en 2014 et 2015, sans révéler d’éléments susceptibles de justifier l’ouverture d’une enquête";
  • Dimanche à Villejuif (Val-de-Marne), il a été impliqué dans le meurtre d’une jeune femme de 32 ans, Aurélie Châtelain, mère d’une petite fille de 5 ans. "Toutes nos pensées, toute notre compassion vont à ses proches, à sa famille, à sa petite fille aujourd’hui privés de sa présence", a ajouter le ministre de l'Intérieur ;
  • Depuis dimanche, le suspect est placé en garde à vue médicalisée. Celle-ci pourrait aller jusqu’à 6 jours comme la loi le permet, au regard du risque sérieux de l’imminence d’une action terroriste. 
"Il s’agit de regarder cette menace avec lucidité et de nous mobiliser avec une très grande détermination. Nous le sommes depuis 2012 à travers des textes de lois adoptés, et nous le sommes depuis les attentats du mois de janvier", rappelle le Premier ministre :
  • L’arsenal technique et juridique français a été renforcé et continue de l’être : la loi du 21 décembre 2012, le plan d'actions contre les filières djihadistes d’avril 2014, la loi du 13 novembre 2014, y ont participé ;
  • Depuis les évènements de janvier, le changement d’échelle de la menace a rendu nécessaire le renforcement du dispositif de lutte contre le terrorisme. Le projet de loi sur le renseignement, actuellement en discussion au Parlement, vient compléter les moyens des services, dans le respect des libertés ;
  • Le plan Vigipirate reste à son niveau renforcé, son plus haut niveau, depuis les attentats du mois de janvier. "Il restera en mouvement autant qu’il sera nécessaire", a redit le président de la République lors du Conseil des ministres du 22 avril. 
"Les terroristes ciblent la France pour nous diviser. La réponse qui doit être la nôtre, c’est la protection de nos compatriotes, mais aussi le rassemblement et l’unité." Pour apporter ce message d’unité et de solidarité aux chrétiens de France, le Premier ministre et Bernard Cazeneuve se sont rendus mercredi en fin d'après-midi dans les deux églises, Saint-Cyr et Sainte-Thérèse, de Villejuif (Val-de-Marne) qui étaient visées par l’individu arrêté.

Ce jeudi matin sur France Inter, Manuel Valls a précisé que, ces deniers mois, "de nombreux attentats ont déjà été déjoués, cinq, compte tenu, encore, de l’attentat qui n’a pas eu lieu, heureusement, à Villejuif, il y a sans doute quelques jours".