Emmanuel Macron dans une salle de l'Assemblée nationale
25 septembre 2014

Professions réglementées

Une méthode : la transparence
 
L’objectif de la loi en préparation est de créer de l’activité partout où c’est possible par une série de petits déverrouillages. Nous ne ferons pas de réformes contre les professions, nous les ferons avec elles.
Emmanuel Macron a réaffirmé mercredi 24 septembre sa volonté de débattre de l’élaboration du projet de loi dans un esprit d’efficacité, de sérénité et de franchise. La transparence est au cœur de sa méthode. À cet effet, il s’est engagé à ce que soient publiés le rapport de l’Inspection générale des finances (IGF) de mars 2013 sur les professions réglementées, ainsi que toutes les annexes concernant celles avec lesquelles un dialogue a été engagé. Ces documents sont désormais disponibles en ligne sur le portail du ministère de l'Economie et des Finances. Le ministre rappelle que ce rapport n’est qu’un élément qui a nourri une réflexion plus large sur la modernisation des professions réglementées, qui elles-mêmes ne représenteront qu’un volet minoritaire de la loi pour l’activité. Emmanuel Macron a d’ores et déjà indiqué qu’aucune profession réglementée ne serait remise en cause dans ses fondamentaux. Par ailleurs, le ministre rappelle qu’il n’est pas lié par les préconisations et les recommandations de ce rapport qui est une base de travail : le Gouvernement prendra ses décisions à l’issue du processus de concertation qui s’est ouvert avec les représentants des professionnels. Le travail parlementaire sera ensuite décisif pour enrichir le projet de loi du Gouvernement. La publication du rapport de l’Inspection générale des finances devra permettre à toutes les parties prenantes de disposer d’un socle de réflexion commun et de poursuivre ainsi un dialogue apaisé.