Samu Social
6 février 2018

Plan Grand froid : faire le maximum pour garantir un toit aux plus démunis

Une vague de froid touche cette semaine une grande partie du territoire national. Tandis que le Premier ministre s’est rendu lundi soir auprès du Samu social, le plan hivernal déclenché par le Gouvernement franchit une nouvelle étape.
 
Face à la vague de froid, l’ensemble des services de l’Etat est mobilisé, en collaboration avec les collectivités locales concernées. Le Premier ministre et Jacques Mézard, ministre de la Cohésion des territoires, se sont rendus lundi soir au centre d’appel du Samu Social à la rencontre des équipes mobilisées sur le terrain, avant de participer à une maraude du Samu social puis d’aller à la rencontre de familles accueillies en hébergement d’urgence.

En raison de la baisse des températures, le Plan Grand froid a été activé dans 22 départements. Dans le cadre de ce plan, plus de 1000 places supplémentaires seront ouvertes cette semaine.

« Nous n’avons jamais fait autant dans ce pays en ce qui concerne l’hébergement d’urgence », souligné M. Mézard sur l’antenne de Cnews. Pour rappel :
 
  • 145 000 places d’hébergement d’urgence financées par l’Etat étaient ouvertes la semaine dernière, dont 13 000 au titre du plan hivernal. C’est 10 000 places de plus que l’an dernier à la même période.
  • Un budget 2018 en hausse de 12% par rapport à 2017.
Jacques Mézard et Julien Denormandie, secrétaire d'État auprès du ministre, suivent attentivement la mise en œuvre du plan hivernal et du plan Grand froid. Une visio-conférence est organisée chaque semaine avec les 13 préfectures de région pour faire un point de situation et indiquer les mesures prises.

650 places supplémentaires seront ouvertes en Île-de-France cette semaine, dont 238 à Paris. Une cellule de crise a en outre été mise en place dans la région, et toutes les équipes de maraudes seront renforcée.
Dans le cadre du plan hivernal, environ 3600 places exceptionnelles avaient déjà été ouvertes en Île-de-France, dont plus de 1500 à Paris.
 
Que faire en cas de grand froid ?