Deux retraités maghrébins.
12 septembre 2014

Personnes âgées

L’acquisition de la nationalité française va être facilitée pour les immigrés âgés de plus de 65 ans, parents de Français et présents sur le territoire depuis au moins 25 ans.
 
Une disposition a été votée dans ce sens par l’Assemblée nationale en première lecture du projet de loi sur l’adaptation de la société au vieillissement.
 
C’est une mesure de justice qui évite un parcours du combattant à des immigrés qui ont contribué à la réussite économique de notre pays, dont les enfants sont Français.

Tout risque de dérive est encadré : une condition d’âge (65 ans à la date de la demande), et de résidence (la résidence en France doit être régulière) sont donc fixées. Cette disposition est la traduction d’une proposition du rapport de la mission d'information parlementaire sur les immigrés âgés, qui avait été votée à l'unanimité en juillet 2013.