18 février 2016

Nouvel examen du code de la route

1 000 questions, contre 700 auparavant, pour former des conducteurs plus vigilants, et assurer plus de sécurité sur les routes.
 
Le permis de conduire est un élément essentiel de l’insertion sociale et professionnelle, en particulier pour les jeunes. Le nouvel examen du code de la route, qui entrera en vigueur le 2 mai 2016, contiendra plus de questions, pour former des conducteurs plus vigilants, et assurer plus de sécurité sur les routes.
 
  • Pour la première fois depuis 1998, l’examen du code de la route est modernisé, avec 1 000 nouvelles questions, contre 700 auparavant. Elles se poseront sous forme d’images, de séquences vidéos qui illustreront la situation afin d’en faciliter la compréhension,
  • les termes abordés seront élargis : une plus grande place sera dédiée au comportement du jeune conducteur lors d’accidents sans que cela ne dispense d’une formation de secourisme,
  • une approche éco-citoyenne est intégrée au code de la route, en interrogeant le candidat par exemple sur la possibilité de lever le pied de l’accélérateur à l’approche d’un feu pour réduire sa consommation,
  • les futurs conducteurs seront sensibilisés aux nouvelles technologies telles que l’e-call (appel d’urgence) ou le fonctionnement d’une boîte automatique.
Le temps d’attente pour passer ou repasser son code sera plus court : l’examen sera délégué à des opérateurs privés agréés, et il n’y aura plus de quotas de places pour passer le code.  

Dès 2014, la réforme du permis de conduire engagée avait commencé à le rendre plus accessible, notamment à travers la loi croissance et activité. L’apprentissage anticipé de la conduite est notamment accessible dès 15 ans, depuis le 1er novembre 2014, contre 16 ans auparavant. Les candidats à l'épreuve du permis de conduire peuvent consulter leur résultat sur internet depuis le 19 janvier 2015.