23 février 2016

Mise en place du paquet neutre

Le 20 mai 2016 sera mis en place le paquet neutre afin de casser des codes de marketing auxquels les jeunes sont particulièrement sensibles.
 
Statistiquement, un fumeur sur deux mourra des conséquences du tabagisme. Actuellement, en France, la consommation de tabac tue plus de 200 personnes par jour. Or dans l’Hexagone, la consommation du tabac continuer d’augmenter, quand dans les autres pays qui nous entourent, pour ne rien dire des États-Unis ou de l’Australie, cette consommation diminue. Pleinement engagé dans la lutte contre le tabagisme, le Gouvernement procède par étapes.
 
  • Un Plan national de réduction du tabagisme : informer sur les effets nocifs du tabac avec une campagne de sensibilisation auprès des proches, gratuité du numéro "Tabac info services", meilleur remboursement des aides au sevrage, interdiction de fumer dans les aires de jeux, interdiction des arômes…
     
  • Le "paquet neutre", mis en place le 20 mai 2016. Il vise à casser les codes de communication, en particulièrement pour les jeunes plus sensibles à la publicité et au phénomène de marque ;
     
  • Une augmentation forte et significative du prix du tabac avant la fin du quinquennat. C’est le souhait du ministère de la Santé. Marisol Touraine précise : "Le prix du tabac, c'est un enjeu de santé publique et on le sait, ça marche". Pour autant, "ce n’est pas à l’horizon de ce quinquennat que le paquet de cigarettes sera à 10 euros", même si cela doit arriver "le plus vite possible"

Valoriser l’action des médecins

Parallèlement, le Gouvernement souhaite "qu’on valorise les médecins fortement engagés dans la lutte contre le tabac". "Un médecin qui est fortement impliqué pour que ses patients arrêtent de fumer doit être rémunéré pour cela". "La question est sous quelle forme, de quelle manière et à quel rythme". Des négociations s’ouvriront mercredi à ce sujet dans l’espoir d’aboutir "autour de l'été", a déclaré Marisol Touraine.

Lutter contre le trafic illégal de cigarettes

Le Gouvernement entend les préoccupations des buralistes dont l’activité économique doit être préservée. C’est pourquoi le Gouvernement est complètement mobilisé pour lutter contre le trafic de cigarettes qui diminue les revenus des buralistes. Il faut rappeler que l’achat de cigarettes par internet est interdit.