Christiane Taubira à l'Assemblée nationale
19 février 2015

Mieux armer la justice face au racisme et à l'antisémitisme

Christiane Taubira propose de nouvelles réponses
 
La ministre de la Justice souhaite apporter de nouvelles réponses aux propos et agissements racistes ou antisémites ou tendant à provoquer des comportements haineux, violents, discriminatoires qui se multiplient dangereusement sur nos territoires et ne cessent d’évoluer, notamment sous l’effet démultiplicateur d’internet et des réseaux sociaux.

Christiane Taubira propose ainsi :
 
  • de créer au sein de son ministère, qui est le guichet unique d’accueil de l’aide aux victimes, une plateforme dédiée aux personnes visées par ces actes racistes, antisémites ou discriminatoires ;
  • de faire du racisme une circonstance aggravante pour un certain nombre d’infractions ;
  • de présenter rapidement au Parlement un projet d’action de groupe s’appliquant à la lutte contre les discriminations, pour permettre aux victimes de se regrouper et d’agir ensemble.
Ce dispositif viendra compléter une action engagée dès sa prise de fonction avec la dépêche du 27 juin 2012, relative aux réponses judiciaires aux actes à caractère raciste ou antisémite. Suite à une évaluation de la politique publique en la matière en 2013, la garde des Sceaux avait ensuite adressé la dépêche du 4 août 2014 relative aux réponses judiciaires apportées aux actes et propos à caractère raciste, xénophobe et antisémite. Puis, dans le contexte douloureux et grave né des attentats des 7, 8 et 9 janvier 2015, elle avait demandé, par la circulaire du 10 janvier 2015, aux procureurs de la République de faire preuve d’une extrême réactivité dans la conduite de l’action publique envers les auteurs d’infractions racistes ou antisémites. Elle a insisté pour qu’une réponse pénale systématique, adaptée et individualisée soit apportée à chacun de ces actes.

Déclarée grande cause nationale pour 2015 par le président de la République, la lutte contre le racisme et l’antisémitisme implique une réponse pénale juste, rapide, lisible, et diversifiée. Christiane Taubira a la ferme volonté de s’y employer sans compter tandis que la cohésion nationale est menacée.