Manufacture de beurre d'Echiré
25 octobre 2017

Marché du beurre : "nous allons revenir sur une collecte beaucoup plus importante"

Depuis quelques jours de nombreux articles de presse indiquent qu’une pénurie de beurre touche actuellement les supermarchés français. Face à une hausse du prix du beurre, les industriels reconnaissent aussi rationner les grandes surfaces qui refusent de répercuter les hausses des coûts de fabrication des produits à base de beurre sur leurs clients.
 
La France est confrontée actuellement à une situation inédite sur le marché des produits laitiers avec deux phénomènes conjoints qui ont créés ces dernières semaines une situation de tension sur la disponibilité en beurre : une baisse de la collecte du lait, ce qui est habituel de juin à septembre, associée à une consommation mondiale de beurre français en nette augmentation (notamment des États-Unis et de la Chine).
 
Ce déficit de matière première a également fait augmenter le prix du beurre sur une courte période pour la grande distribution. Le ministre de l’Agriculture et de l’Alimentation, Stéphane Travert,  souhaite que le médiateur des relations commerciales soit saisi pour que "des accords soient trouvés, demain, entre distributeurs [grandes surfaces] et transformateurs [industriels], de façon que les magasins soient à nouveaux livrés". 
 
Il s’agit d’une situation ponctuellement tendue sur le marché du beurre mais le terme de pénurie est exagéré. La reprise de la collecte a démarré et, devrait permettre de sortir progressivement de cette situation : "je ne pense pas que l’on puisse parler de « pénurie » à l’heure actuelle car, plus on avancera dans l’automne et dans l’hiver, plus les stocks laitiers se reconstitueront", a déclaré Stéphane Travert à l’Assemblée nationale, le 24 octobre.