Manuel Valls à la conférence-debat sur l'égalité à la Fondation Jean Jaurès
11 décembre 2014

Lutte contre les inégalités

Depuis deux ans et demi, le Gouvernement agit pour le progrès et une meilleure prévention des inégalités
 
Investissement massif dans l’éducation ; politique de formation professionnelle tout au long de la vie ; efforts dans le domaine de la santé ; meilleur accès au logement : toutes les mesures prises servent un seul but, l’émancipation des individus. "Depuis maintenant 30 ans, l’efficacité de notre modèle social, notamment sous la pression de la  mondialisation, est remise en cause," a déclaré Manuel Valls le 10 décembre.  Cette remise en cause exige à la gauche d’aller plus loin, de se réinventer d'envisager de nouveaux moyens de combattre les inégalités : territoriales, scolaires, d'accès à l'emploi. 
 
Le Gouvernement agit :
  • "Notre modèle de redistribution est essentiel. Les politiques de redistribution efficaces nous devons les préserver" ;
  • "Parce que nous savons ce qu’est 1 euro dans un budget modeste, alors nous devons plaider pour l’efficacité de la dépense publique" ;
  • "L'urgence ce n'est pas uniquement de mieux répartir les richesses, mais aussi de retrouver de la croissance. Cette croissance sans laquelle il n'est pas possible de redistribuer". 
Il faut continuer à mieux "orienter notre modèle pour prévenir les inégalités" :
  • En investissement massivement dans l’éducation : priorité du Gouvernement, l'enseignement scolaire redevient en 2015, le 1er poste de dépenses de l’Etat ;
  • La formation professionnelle tout au long de la vie : avec l’accord réformant la formation professionnelle en janvier puis la loi créant le compte personnel de formation. "Nous pourrions aller vers la création d’un 'compte social universel' qui rassemblerait,  pour chaque individu, l’ensemble des droits portables destinés à sécuriser son parcours professionnel. Ce serait une reforme sociétale profonde".
  • Amplifier les efforts de dans le domaine de la santé : "nous plafonnons les dépassements d'honoraires, nous généralisons le tiers payant, nous luttons contre les déserts médicaux, nous misons massivement sur la prévention" ;
  • "L’accès au logement" : "nous mettons en œuvre des politiques de libération du foncier, public et privé, de réduction du coût de construction, de simplification des normes".
"L’égalité sert un but, et le but ultime de la gauche, c’est l’émancipation des individus".